2 Décembre, Sainte Viviane

Celle qui partagea son martyre s’appelle à peu près Déméter (Demetria, ça ne paraît pas anodin vu la saison, où la Nature se terre en elle-même). Quant à Viviane, il ne fait aucun doute que c’est bien l’amie de Merlin : hier était la Saint t’Éloi, que les Bretons ont assimilé à leur Saint Thélo, le guérisseur monté sur un Cerf (comme Merlin, qui a les dons des “nourrissons de Cronos”, au lendemain de Saturnin fêté le 29 novembre, notamment celui de la divination).


Aujourd’hui, il est un dicton italien — Santa Bibian-a, quaranta dì e na sman-a —, dont les différentes déclinaisons selon les provinces nous amènent toutes au temps qu’il fera dans (ou pour) une quarantaine et sept jours (deux mesures du temps très chargées symboliquement), c’est-à-dire à la Saint Antoine, 17 Janvier, ermite rendu marteau par ses démons comme Merlin par Viviane. (La parenté entre Merlin et Antoine a été établie par de plus sérieux que moi, mais sans que, à ma connaissance, ce dicton météorologique liant Viviane et Antoine ressorte de leurs études).


Les étymologies pour Viviane, Sainte ou Fée, Blanche Dame du Lac, sont nombreuses et toujours discutées, mais toutes, ramènent à l’élément liquide et vital, d’où son autre nom Bibiana, voisin de Bibine (de beber, boire : en Allemagne, elle est la patronne des buveurs). On peut, à l’approche de la Nativité et plus anciennement de la Nuit des Mères, avancer que Viviane figure une Nourrice cosmique.

One thought on “2 Décembre, Sainte Viviane

Commentaires fermés.