22 septembre 1914 : L’écrivain Alain-Fournier tué au front

L’écrivain français Henri-Alban Fournier, dit Alain-Fournier, est tué au cours des combats des Eparges, au sud de Verdun. Il vient d’avoir 28 ans. “Le Grand Meaulnes”, son premier et unique roman, paru en 1913, a manqué d’une voix le Prix Goncourt. En 1914, il a commencé la rédaction d’un nouveau roman: “Colombe Blanchet” qui reste inachevé. Porté disparu, avec son capitaine et d’autres hommes de son régiment, il est jeté dans une fosse commune. Son corps est finalement identifié en 1991, soit 77 ans après sa disparition.