71% des électeurs du RN octroient un rôle social à Amazon

A en croire les déclarations tonitruantes de certains à l’automne, Amazon est un sujet éminemment politique. “Amazon se gave”, avait alors clamé la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, toute à la défense des librairies indépendantes. “N’achetez pas sur Amazon”, avait ajouté Anne Hidalgo, la maire de Paris. D’autres avaient suivi en lançant une pétition, et des voix s’étaient élevées pour demander un moratoire sur l’installation de nouveaux entrepôts dans le cadre de la loi climat. Depuis, le débat est retombé. Etrange accalmie au regard de la place qu’occupe la plateforme dans nos vies quotidiennes. 

En réalité, les politiques ne font que suivre ce qu’ils perçoivent de leurs électeurs. Le sondage exclusif qu’a réalisé l’Ifop pour nous le démontre : Amazon est la chose la mieux partagée parmi la population. Quelle que soit leur proximité idéologique, les Français la trouvent “utile” et y recourent régulièrement. Y compris 68% des sympathisants de La France insoumise. Et plus encore ceux du Front national : 71% lui octroient un rôle social, et 38% – soit 8 points de plus que la moyenne – y passent des commandes au moins une fois par mois. “C’est un électorat jeune, qui recherche le prix et envisage la consommation en termes de way of life. C’est un marqueur social”, analyse Jérôme Fourquet, directeur du département “opinion” de l’Ifop. Seuls les partisans revendiqués de l’écologie se distinguent : ils sont nettement moins nombreux à juger le site utile (54%), et “seulement” 19% à y effectuer des achats mensuellement.

L’Express