À l’origine était la guerre

Une série d émissions consacrées à la guerre, la première au Néolithique.

Peut-on dater la naissance de la guerre ? La violence est-elle synonyme de guerre ? Et ces armes préhistoriques que l’on retrouve partout en Europe étaient-elles fabriquées pour la guerre ? C’est sur toutes ces questions que nous apportera son éclairage la préhistorienne Anne Lehoërff [auteur de] Préhistoires d’Europe : de Néandertal à Vercingétorix, (Éditions Belin, 2016), Par les armes. Le jour où l’homme inventa la guerre, (Humensis, 2018) et Le Néolithique, collection “Que sais-je ?”, n° 4188, 2020 .

En Europe, l’épée naît entre 1700 et 1600 avant notre ère et c’est un signe extrêmement net d’un basculement parce que la hache ou la pointe de flèche peuvent avoir des usages pluriels, l’épée en revanche n’a qu’un seul usage c’est de pouvoir attaquer, elle peut avoir un symbole de pouvoir mais en tant qu’objet fonctionnel c’est évidemment une arme et uniquement une arme. 

La question est de savoir ce que l’on appelle la guerre. La violence existe depuis très longtemps, probablement avec l’humanité elle-même. La question est de savoir à quel moment l’Homme dédie tout un pan de son activité, de son énergie, de son savoir, de son économie pour fabriquer ces objets et finalement créer un personnage qui est celui du guerrier, qui va être le porteur d’épée. 

Je ne sais pas s’il suffit de l’épée pour dire que la guerre existe mais sa naissance marque un moment extrêmement important, un moment clef car pour fabriquer une épée, il faut du cuivre, il faut de l’étain, il faut donc tout un commerce, une extraction minière, transporter le minerai, des hommes qui soient capables de travailler cet alliage et de fabriquer une épée qui est un objet extrêmement complexe du point de vue technologique et une épée qui soit performante […] Donc, il faut des gens qui sachent faire et qui souhaitent organiser ce trafic sur des milliers de kilomètres pour que l’épée existe.  

France Culture