A Nidwald, découverte d’une camionnette avec 23 réfugiés

Hergiswil vue du lac. — © Andreas Faessler / Wikipedia

Des migrants afghans, syriens, indiens et bengalis ont été découverts serrés dans une camionnette à Hergiswil, en route pour la France.

La police cantonale de Nidwald a découvert lundi matin à Hergiswil (NW) 23 réfugiés afghans, syriens, indiens et bengalis dans une camionnette trop petite. Indemnes, ils voulaient se rendre dans un autre pays européen. Le passeur présumé, arrêté, nie les faits.

La camionnette immatriculée en Italie cheminait sur l’autoroute A2 en direction du nord, lorsqu’elle a été interceptée vers 6h30 dans le cadre d’un contrôle du trafic des poids lourds, indique mardi la police nidwaldienne. Les policiers ont découvert 23 réfugiés dans l’espace de chargement.

La première destination: la France

Debout, serrées dans un espace trop exigu, ces personnes, âgées de 20 à 50 ans, roulaient depuis des heures sans aucune pause ni fenêtre pour respirer de l’air frais. Le convoi était parti d’Italie du nord et devait se rendre en France, précise le chef de la police criminelle nidwaldienne, Senad Sakic.

Les réfugiés ont été emmenés au siège de la police nidwaldienne. Ils y sont interrogés et ont reçu à manger. Selon leurs explications, ils entendaient se rendre dans des pays européens en traversant la Suisse. Les 23 personnes ont été placées dans le centre de requérants d’asile de Stansstad (NW). Les autorités nidwaldiennes doivent décider de la suite de la procédure.

Le passeur présumé des réfugiés, un Gambien de 27 ans, domicilié en Italie, a été arrêté. Une enquête pénale a été ouverte contre lui pour trafic d’êtres humains. Lors du premier interrogatoire, il a nié avoir transporté sciemment les 23 personnes, indique le chef de la police criminelle.

Un cas similaire près de Schaffhouse

Le mois dernier, des douaniers ont découvert deux réfugiés afghans totalement déshydratés à l’arrière d’un camion près du passage de frontière de Thayngen (SH) en provenance d’Allemagne. Âgés de 18 et 30 ans, ils ont pu être délivrés après avoir attiré l’attention sur eux en toquant de l’intérieur contre la paroi de l’espace de chargement. Le chauffeur du camion, un Serbe de 30 ans, a été arrêté.

En août 2015, 71 réfugiés dont quatre enfants ont été trouvés morts dans un camion réfrigéré au sud de Vienne, en Autriche. Le convoi provenait de Hongrie.

LE TEMPS