Abus de détresse – Un infirmier condamné pour avoir profité d’un migrant

Coup de théâtre à Yverdon: les juges de la Cour correctionnelle ont condamné le répondant d’une association, accusé d’abus, contre l’avis du Ministère public.

Les juges du Tribunal correctionnel de la Broye et du Nord vaudois ont cru à la version d’un jeune clandestin plutôt qu’à celle d’un infirmier chevronné. Le premier accusait le second d’abus dans son appartement de Payerne.

La procureure Laurence Brenlla avait requis l’acquittement. À ses yeux, aucune preuve ne permettait de trancher entre les versions du plaignant et du prévenu. Elle avait donc abandonné les charges contre un infirmier, membre d’une association de défense de la diversité sexuelle, accusé d’avoir abusé d’un jeune migrant.

Fait rare, le tribunal n’a pas suivi le Ministère public. La Cour correctionnelle de la Broye et du Nord vaudois a condamné le prévenu à 12 mois de privation de liberté avec un sursis de 2 ans. Les juges enjoignent également au sexagénaire de verser 10’000 francs en réparation du tort moral.

…[…].

La suite: TdG