Afrique du Sud : Une fête privée réservée aux Blancs provoque des émeutes

Temps de lecture : < 1 minute

Des combattants pour la liberté économique montent à l’arrière d’une voiture pour échapper aux balles en caoutchouc de la police

Une fête privée de lycéens sud-africains qui n’auraient invité que des Blancs: il n’en a pas fallu plus pour que des manifestations s’organisent au Cap pour dénoncer ce racisme présumé, culminant vendredi par des affrontements avec la police. 

Gaz lacrymogènes et canons à eau ont été utilisés à proximité du lycée Brackenfell pour disperser des centaines de militants des Combattants de la liberté economique (EFF, gauche radicale). La police avait au préalable installé des barbelés pour maintenir les manifestants à distance.

Gaz lacrymogènes et canons à eau ont été utilisés à proximité du lycée Brackenfell pour disperser des centaines de militants des Combattants de la liberté economique (EFF, gauche radicale)Les manifestants se sont ensuite regroupés quelques rues plus loin pour écouter le secrétaire général de l’EFF, Marshall Dlamini. Pendant son discours, un homme blanc s’est rapproché de l’estrade improvisée et une dizaine de militants lui sont tombés dessus, déclenchant une autre salve de gaz lacrymogène de la police.

VO Afrique

17 Commentaires

  1. Putain la vidéo… Ces chimpanzés rêvent d’un immense pogroms, “pour la justice”. Fils de putes à terminer chimiquement.

  2. “Les Combattants de la liberté économique” et la gauche radicale?
    A ce niveau, ce n’est plus un oxymore, c’est la dissonance cognitive totale.
    Ou totalitaire…

  3. Faut qu’ils laissent ces “babounes” se démerder… ça sert à rien de se raccrocher à cette terre maudite.
    Le saviez-vous mais ce pays est le seul d’Afrique a voir une centrale nucléaire…c’est vwaiment wassuwant!

Les commentaires sont fermés.