Afrique : E. Macron annonce que 12 milliards d’euros seront versés pour prévenir l’avancée du désert dans la zone soudano-sahélienne, qui traverse 11 pays

Emmanuel Macron a annoncé lundi qu’une enveloppe de 14,3 milliards de dollars (11,8 milliards d’euros) sur cinq ans (2021-2025) avait été constituée pour la “grande muraille verte” destinée à prévenir l’avancée du désert dans la zone soudano-sahélienne, qui traverse 11 pays en Afrique.

“On prépare véritablement l’Afrique de 2030”, a dit le président français à l’Elysée, où se tient la quatrième édition du “One Planet Summit” consacrée à la biodiversité avec la participation d’une trentaine de personnalités, la plupart en visioconférence.

C’est 100 millions d’hectares restaurés, 10 millions d’emplois créés, 250 millions de tonnes de carbone séquestrées. C’est aussi par cette initiative la capacité pour l’Afrique à montrer qu’elle est un acteur de la lutte contre le réchauffement climatique“, a-t-il ajouté.

Parmi les donateurs figurent la Banque mondiale et la Commission européenne. Un secrétariat a été mis en place pour veiller à ce que les engagements soient respectés.

Bâtir une “grande muraille verte” de 8.000 km allant de Dakar à Djibouti consiste notamment à planter des arbres et ainsi contribuer à la transformation économique et écologique d’une bande allant de l’océan Atlantique à la mer Rouge, l’une des régions les plus pauvres du monde.

Les pays concernés au premier plan par le projet sont : Burkina Faso, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan et Tchad.

Midi Libre