Afrique : Les meurtres d’albinos ont augmenté pendant la pandémie

Les meurtres de personnes atteintes d’albinisme ont augmenté pendant la pandémie de la Covid-19, car certaines personnes plongées dans la pauvreté se sont tournées vers la sorcellerie dans l’espoir de s’enrichir rapidement, a alerté, jeudi, Ikponwosa Ero, l’Experte indépendante des Nations Unies sur les droits des personnes atteintes d’albinisme

Ikponwosa Ero, du Nigéria, a été nommée en juin 2015 comme la première Experte indépendante des Nations Unies sur la jouissance des droits de l’homme par les personnes atteintes d’albinisme. Elle sera remplacée le 1er août par Muluka Anne Miti-Drummond, de la Zambie.

« Malgré les progrès réalisés sur de nombreux fronts, j’ai été profondément attristée par l’augmentation notable des cas signalés de personnes atteintes d’albinisme tuées ou attaquées parce que (certaines personnes) croient, à tort, que l’utilisation de parties de leur corps dans des potions peut leur apporter chance et richesse », a-t-elle déclaré. « Plus tragiquement encore, la majorité des victimes sont des enfants ». « Au moment de quitter mes fonctions, je suis satisfaite que le Conseil des droits de l’homme ait, dans une résolution historique, condamné les pratiques néfastes liées à la sorcellerie et aux attaques rituelles, mais il reste encore beaucoup à faire », a-t-elle déclaré.
[…]

ONU Info