Allemagne : La Saxe, bastion d’extrême droite et foyer de Covid

Temps de lecture : 2 minutes

En Allemagne, la deuxième vague frappe durement la région de Dresde et Leipzig avec une incidence de 379 cas de Covid pour 100.000 habitants, soit deux fois plus que la moyenne nationale. Malgré cela, le scepticisme reste de mise.

Depuis lundi, les écoles, les jardins denfants et les commerces de détail sont à nouveau fermés en Saxe où un verrouillage strict a été imposé avant même l’entrée en vigueur du second confinement national prévu mercredi en Allemagne. Et si cette région d’Allemagne de l’Est n’a pas La situation en Allemagne et en Suisse, au 15 décembre 2020. [DR - RTS]La situation en Allemagne et en Suisse, au 15 décembre 2020. [DR – RTS]attendu, c’est qu’elle est désormais la plus touchée par la seconde vague de la pandémie, avec une incidence de 379 cas pour 100’000 habitants au 14 décembre, soit deux fois la moyenne nationale, et des “hotspots” qui comptent plus de 500 contaminations pour 100’000 habitants.

Hasard ou corrélation, c’est dans cette région que les anti-masques sont les plus virulents et que l’extrême droite, particulièrement réfractaire aux mesures sanitaires, obtient ses meilleurs scores. […]

Cette carte montre la corrélation très frappante entre le taux de contamination et le vote pour le parti d’extrême droite AfD“, indique Claus Gruhl, un conseiller municipal écologiste rencontré par la RTS à Bautzen, une ville de 40’000 habitants proche de la frontière polonaise. “Pendant longtemps, les anti-masques ont fait la loi, mais la discipline commence à revenir dans les rues“, observe-t-il mardi dans le 19h30.

Car à Bautzen, où le taux d’incidence atteint même 600 cas pour 100’000 habitants, les récalcitrants sont nombreux. Anti-masques et complotistes manifestent chaque dimanche le long de la route nationale, avec le soutien d’Alternative pour l’Allemagne (AfD), l’extrême droite, qui recueille ici un tiers des suffrages. Mais si certaines études établissent un lien entre extrême droite et propagation de la pandémie, le maire social-démocrate de la ville, favorable à des mesures strictes, nuance: “La Saxe, complètement épargnée par la première vague, n’a pas pris conscience des risques.”

Le réveil en est d’autant plus dur que personne n’a vu venir cette deuxième vague. Mais selon un sondage, seuls 40% des habitants de la Saxe sont favorables au confinement strict, un taux bien inférieur à la moyenne nationale. […]

RTS