Allemagne : Les cendres d’un néo-nazi inhumées dans la tombe d’un musicologue juif, suite à une “erreur” de l’église

L’urne contenant les cendres d’un négationniste allemand notoire de la Shoah, Henry Hafenmayer, a été inhumée le 9 octobre dans la tombe d’un musicologue juif, dans le cimetière protestant de Stahnsdorf, au sud de la capitale allemande, suscitant un tollé et entraînant le dépôt d’une plainte du commissaire à l’antisémitisme, Samuel Salzborn.

Max Friedländer est décédé d’un accident vasculaire cérébral à Berlin en 1934. Bien qu’issu d’une famille juive, il était membre de l’Église protestante.

“L’inhumation d’un négationniste dans la tombe de Max Friedländer est une terrible erreur et un événement choquant au regard de notre histoire”, a dénoncé l’évêque de l’Eglise évangélique de Berlin-Brandebourg, Christian Stäblein, appelant à “voir immédiatement ce que nous pouvons faire” pour revenir sur cette situation.

Concession funéraire non renouvelée

Selon les autorités religieuses protestantes chargées de la gestion du cimetière, la parcelle de Max Friedländer a été récupérée pour de nouvelles inhumations, comme il est d’usage de faire si la concession d’une tombe n’est pas renouvelée. En conséquence, les restes incinérés du musicologue ont été déplacés vers un autre terrain en 1980, a rapporté la BBC.

Mais la pierre tombale a été laissée en place, déclarée monument classé, dissimulée d’un voile noir durant les obsèques du militant néo-nazi.

Le commissaire berlinois à la lutte contre l’antisémitisme, Samuel Salzborn, a annoncé le dépôt d’une plainte pour ce “trouble de la paix des morts” et un “dénigrement de la mémoire des défunts”…

i24News