Allemagne : Un jeune jihadiste syrien, sympathisant de l’État islamique, tue un touriste et en blesse un autre à coup de poignard, cinq jours seulement après sa sortie de prison

Temps de lecture : 2 minutes

Abdullah AHH, 20 ans, a été arrêté après qu’un touriste ait été poignardé à mort et un autre grièvement blessé dans la ville de Dresde, le 4 octobre dernier. Selon les procureurs en charge de l’affaire, les attaques perpétrées auraient des motivations islamiques.

Le jeune homme avait été emprisonné pendant deux ans et neuf mois en 2018 alors qu’il avait 18 ans et a été libéré de prison seulement cinq jours avant qu’il n’attaque les touristes dans le centre de Dresde.

Selon la police, les deux victimes, l’une âgée de 53 ans et l’autre de 55 ans, sont deux hommes allemands, originaires du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, qui passaient des vacances à Dresde.

Un couteau que les enquêteurs pensent être lié à l’attaque a été retrouvé sur les lieux avec des traces d’ADN.

Abdullah vient des environs d’Alep et est arrivé en Allemagne à l’été 2015. Un grand nombre de Syriens et d’autres migrants sont arrivés en Allemagne cette année-là.

Il a été arrêté fin août 2017 et emprisonné par le tribunal régional supérieur pour “avoir commis une infraction pénale grave, portant atteinte à la sûreté de l’État“, rapporte le journal BILD.

Abdullah AHH a été condamné à deux ans et neuf mois d’emprisonnement en vertu du droit pénal des mineurs à la prison pour mineurs de Regis-Breitingen, mais a été libéré le 29 septembre 2020.

Lors du procès de 2018, il a été démontré que AHH avait utilisé les symboles ISIS dans son profil Facebook et avait également propagé le djihad via les réseaux sociaux et appelé des personnes partageant les mêmes idées à se battre en martyrs contre les soi-disant infidèles.

Le partisan de l’État islamique était sous la surveillance des autorités allemandes au moment des meurtres de Dresde.

Une déclaration sur le jugement de la cour a déclaré : “L’accusé défendait une idéologie djihadiste depuis le début de l’été 2017, se tournant de plus en plus vers l’État islamique et il était désireux de commettre un assassinat“.

AHH a également recherché sur Internet des instructions sur la façon de confectionner une ceinture d’explosifs, a-t-on appris à l’époque au tribunal. Il est accusé de meurtre, de tentative de meurtre et de dommages physiques dangereux pour l’attentat de Dresde.

Daily Mail