Allemagne : Une enfance à l’extrême droite

Temps de lecture : < 1 minute

Petits-enfants de nazis ou issus d’une famille d’extrême droite, ils ont grandi dans la haine de «l’étranger», le culte de l’ordre et de la discipline. Alexander Lingner a pris de la distance par rapport à l’idéologie de ses parents et grands-parents. Götz Kubitschek et Ellen Kositza, quant à eux, sont mariés et parents de sept enfants.

Ils sont devenus des figures de la Nouvelle Droite allemande. Elsa, de son côté, a reproduit l’éducation qu’elle avait reçue avant de rompre avec l’extrême droite.

9 Commentaires

  1. Tellement ancré dans la réalité ce “reportage” qu’ils sont obligés de faire de l’animation parce qu’ils ne trouvent aucun fait réel…

    Ils sont ridicules.

  2. J’ai arreté le visionnage a 7min quand le trouduc ne trouve pas normal que son grand père, “souriant sur la photo en uniforme” ait été fier d’avoir servi dans la wermarcht

    ben oui connard, c’était pas une fiotte ton ancien, il y allait pas en chialant, tu voulais qu’il fasse quoi, qu’il crache sur son pays ?

    “honores ton père et ta mère” c’est dans les 10 commandements, si t’as quelque chose qui te chiffonnes dans ce que tu sais de la vie de tes pères tu peux tenter de changer les choses et de prendre un autre chemin, mais l’étales pas en place publique, fumier.

Les commentaires sont fermés.