Ancenis-Saint-Géréon (44) L’attente et l’espoir des migrants à la résidence Leclerc

Temps de lecture : < 1 minute

Dix migrants vivent à la résidence Leclerc, à Ancenis-Saint-Géréon, certains depuis décembre 2018. Entre démarches administratives retardées et inquiétude face à l’avenir incertain de la résidence, ils témoignent.

Une dizaine de migrants vit à la résidence Leclerc, à Ancenis-Saint-Géréon, certains depuis décembre 2018. Ils s’inquiètent des démarches administratives retardées et de l’avenir incertain de la résidence.

« Ici, c’est ma chambre , explique Seydouba, en tournant la poignée. « Il y a cinq chambres à l’étage et deux salles de bains. » Depuis décembre 2018, il vit avec neuf autres personnes à la résidence Leclerc, située rue Général-Leclerc, à Ancenis-Saint-Géréon

« Au début, ils étaient seize migrants. Mais certains ont réussi à trouver une autre solution pour se loger, soit par la régularisation, soit par le travail, complète Yves Aubry, responsable de projet de l’association Une famille un toit 44. À la résidence, ils sont deux à travailler. » C’est le cas de Fidji, qui a commencé sa mission « le 6 juillet à Ancenis ». […]

Ouest-France

4 Commentaires

  1. Sur la photo, ils n’ont pas l’air si malheureux que ça. Vivre aux crochets des autres dans l’insouciance et la bonne humeur n’empêche pas de se plaindre… quel culot!

  2. Servent à rien, logés nourris aux frais de la princesse et un peu d’argent de poche pour aller zoner en ville, soins pris en charge, z’ont plus qu’à attendre la retraite, ils auront plus que de nombreux agriculteurs Français ayant bossé toute leur vie CHEZ EUX, eux.

Les commentaires sont fermés.