Angers (49) : Il envoie un courrier aux députés leur demandant de « chasser les islamistes de France », les gendarmes débarquent chez lui

Temps de lecture : < 1 minute

Un habitant de la région d’Angers a reçu la visite des gendarmes, mardi 20 octobre, après l’envoi d’un mail aux députés du Maine-et-Loire. Son contenu est apparu comme menaçant pour Stella Dupont, députée La République En Marche de la 2ème circonscription de Maine-et-Loire.

[…] Dans ce mail, il écrit : « Je vous demande instamment de prendre immédiatement les dispositions d’exception qui permettront de chasser dans les plus brefs délais les islamistes de France ou de les mettre hors d’état de nuire. Sans action rapide de votre part, je considère que vous porterez l’entière responsabilité des évènements qui suivront. »

« Je m’interrogeais sur les intentions de ce monsieur »

Le ton péremptoire du courrier associé à la dernière phrase, qui peut-être lu comme une menace à venir, interpellent Stella Dupont. « J’ai hésité. Sans doute qu’il y a eu excès de précaution de ma part dans un contexte de surcharge d’activités (NDLR : le projet de loi de finances, le volet autonomie…). Mais comme je m’interrogeais sur les intentions de ce monsieur, j’ai préféré prévenir les services de la préfecture. »

Le monsieur en question, qui n’a pas apprécié la visite des gendarmes, affirme avoir voulu pousser les élus à agir et non les menacer. La leçon sera retenue. Celui qui se présente comme « un simple citoyen » aura un ton peut-être plus posé et clair à l’avenir. Quant à Stella Dupont, elle informera les auteurs de mails douteux que leur courrier a été envoyé à la préfecture. Ainsi, ils seront moins choqués par la visite des gendarmes.

Ouest-France

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.