Angers (49) : Kanté, un Malien apprenti-maçon, “travailleur, ponctuel et gentil” a brisé d’un coup tous ses espoirs d’insertion

Jusqu’à vendredi dernier 23 avril, le parcours du jeune Kanté était une réussite, dont se félicitaient les services sociaux et les associations qui suivaient ce jeune Malien. Par dépit, il a donné des coups aux agents de son foyer, mis le feu et détérioré une demi-douzaine de véhicules, vendredi à Angers.

Ponctuel, travailleur et gentil, il était arrivé en France en 2018. Encore mineur alors et nourrissant le projet de suivre des études, il avait été pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance et hébergé par l’Abri de la Providence à Angers. Il s’était engagé dans une formation en maçonnerie. Il devait passer son examen cet été et un employeur avait promis de l’embaucher.

Les faits se sont déroulés vendredi 23 avril en fin de journée.

Un jeune tout juste majeur est arrivé très énervé vendredi 23 avril au foyer de la Providence qui l’héberge depuis peu de temps. Il a commencé par s’en prendre au mobilier en mettant à terre des armoires puis a porté des coups aux agents qui étaient de service.

Entendu par la police, cet ex-mineur isolé de 18 ans, originaire de l’Afrique de l’ouest a été déféré devant un juge dimanche 25 avril. Il comparaîtra en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel d’Angers lundi 26 avril. Après sa condamnation par le tribunal, la reconduite à la frontière paraît inévitable.

Ouest-France