Angers (49) : Racisme, insultes, un collectif fait valoir les droits des migrants coursiers à vélo

Temps de lecture : < 1 minute

Vendredi 13 novembre, Stéphane Chevet, à gauche, président d’Union indépendants, a écouté avec attention ce que les livreurs à vélo avaient à dire.

Vendredi 13 novembre, le syndicat CFDT est allé à la rencontre des livreurs à vélo exerçant à Angers (Maine-et-Loire). Objectif : recueillir leur (rare) parole et les inviter à se structurer au sein d’un collectif pour améliorer leurs conditions de travail au niveau local. Une première en France.

Ils vivent une vie de livreurs à vélo. Une vie pas drôle. Anonyme. Une vie à bécane, pour faire en sorte que les clients reçoivent, chez eux, ce qu’ils ont commandé en ligne, sur une plateforme de livraison de repas à domicile (Uber eats, Deliveroo, Stuart,…). Par tous les temps. Ce sont des travailleurs de l’ombre, les esclaves du XXIe siècle […]

Le nombre de livreurs à vélo d’Angers qui ont adhéré à Uliv Angers (comme Union des livreurs à vélo d’Angers), veut faire respecter les droits de ces travailleurs de l’ombre, premier collectif porté par la CFDT et l’Union des indépendants, créé pour représenter cette profession de l’ombre dont les droits sont souvent en roue libre. Une première réunion avec la Ville est fixée au 27 novembre. […]

Ouest-France

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.