Argent libyen : Nicolas Sarkozy mis en examen pour «association de malfaiteurs»

Temps de lecture : < 1 minute

Nicolas Sarkozy a écopé, lundi 12 octobre, dans le même dossier, d’un quatrième chef de mise en cause, une première dans l’histoire judiciaire pour un ancien chef de l’État : « association de malfaiteurs ». Cette nouvelle mise en cause, qui fait suite aux dernières découvertes de l’enquête, s’ajoute aux précédentes, notamment pour « corruption » et « financement illicite de campagne électorale ».

“J’ai appris cette nouvelle mise en examen avec la plus grande stupéfaction”. Voilà comment a réagi Nicolas Sarkozy sur Facebook ce vendredi après l’annonce de sa mise en examen, une quatrième fois, pour “association de malfaiteurs” dans l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne en 2007.

Ce chef de mise en cause est une première dans l’histoire pour un ancien chef de l’État, rappelle Mediapart, qui a révélé l’information. “Une nouvelle étape dans la longue liste des injustices commises tout au long de l’affaire“, a commenté Nicolas Sarkozy sur Facebook. 

Cette nouvelle mise en examen aggrave sa situation judiciaire alors qu’il est également bientôt jugé pour “corruption” dans l’affaire dite des écoutes, puis l’année prochaine pour ses dépenses excessives de la campagne présidentielle 2012. Désormais, l’étau judiciaire se resserre dans la tentaculaire affaire du financement libyen. Un dossier de plus de huit ans, aux multiples ramifications.  […]

L’express