Ariège (09): Proche de l’expulsion, Gidéon retrouve sa liberté et obtient un titre de séjour

Gidéon Ekomo Ondo a obtenu son titre de séjour. / DR

Après de longues semaines d’enfermement au Cra de Cornebarrieu, Gideon Ekomo Ondo retrouve sa liberté. Le tribunal administratif de Toulouse a ordonné la délivrance d’un titre de séjour pour le jeune appaméen le jeudi 30 juin.

L’affaire Gidéon Ekomo Ondo connaît un dénouement heureux. Après plus de deux mois d’enfermement au centre de rétention administrative (Cra) de Cornebarrieu et le refus, à deux reprises, d’embarquer pour retourner au Gabon, son pays d’origine, Gidéon Ekomo Ondo a pu rentrer chez lui, à Pamiers, auprès de sa famille.

Cette fin heureuse fait suite à une décision du tribunal administratif de Toulouse du jeudi 30 juin dernier. Il a ordonné à la préfecture de l’Ariège de délivrer à Gidéon Ekomo Ondo un titre de séjour portant la mention « vie privée et familiale ». Un soulagement pour le jeune homme de 18 ans. Il a vécu deux mois avec la peur de devoir repartir au Gabon, où il n’a plus de famille, et quitter l’Ariège où toutes ses attaches sont présentes.

Cette décision du tribunal administratif intervient après la mobilisation permanente des proches de Gidéon Ekomo Ondo, qui n’ont pas arrêté de le défendre. Leur objectif, qu’il retrouve sa liberté. Ils ont surtout donné des garanties grâce à des lettres de soutien, notamment de ses professeurs du lycée Jacquard de Lavelanet, mais aussi grâce à ses bulletins scolaires.

Désormais, Gidéon Ekomo Ondo est de retour à son domicile familial, à Pamiers. Il peut préparer sereinement la rentrée scolaire, où il poursuivra son baccalauréat professionnel logistique à Lavelanet.

LA DEPECHE