Aux Etats-Unis, la viande cultivée est approuvée par la FDA pour la toute première fois

Les poulets et autres viandes de culture viennent de faire un pas de plus vers une commercialisation outre-Atlantique.

C’est une grande première. La viande de synthèse cultivée en laboratoire a officiellement reçu le label de sécurité de la Food and Drug Administration (FDA), l’organisme en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux Etats-Unis. Dans un communiqué de presse, la FDA a déclaré avoir « évalué les informations soumises à l’agence et n’avait pas d’autres questions à ce stade concernant la conclusion de sécurité de l’entreprise. » La décision considère essentiellement que le poulet cultivé en laboratoire par Upside Foods peut être consommé sans danger, bien qu’il ne soit pas encore approuvé pour la vente.

Upside Foods prélève des cellules vivantes sur des poulets et cultive ces cellules dans un environnement contrôlé pour fabriquer des aliments. Malgré les nombreuses entreprises, dont Mosa Meat, Memphis Meats, Aleph Farms et Meatable, qui travaillent sur cette technologie alimentaire naissante, la viande cultivée en laboratoire, sous quelque forme que ce soit, n’est pas encore disponible à la vente ou à la consommation aux États-Unis.

Un parcours réglementaire encore long avant l’assiette

« Aujourd’hui, nous nous rapprochons de vos tables car Upside Foods devient la première entreprise au monde à recevoir le feu vert de l’USFDA, ce qui signifie que la FDA a évalué notre processus de production et accepte notre conclusion selon laquelle notre poulet cultivé est propre à la consommation », s’est félicité Upside Foods.

Bien qu’il s’agisse d’une avancée majeure, le parcours réglementaire avant que ce type de viande cultivée n’obtienne un feu vert commercial sera encore fastidieux. Il faudra notamment qu’Upside Foods obtienne l’aval du Food Safety and Inspection Service du ministère américain de l’Agriculture.

Cette décision est un signe positif pour le nombre croissant de producteurs de viande cultivée en laboratoire aux États-Unis. La FDA a fait savoir qu’elle était prête à travailler avec d’autres entreprises développant des aliments à base de cellules animales cultivées et des processus de production. Les défenseurs et les producteurs de viande cultivée en laboratoire affirment qu’à terme, celle-ci sera plus propre, exempte de médicaments et de souffrance. La vente et la consommation de viande de synthèse ont déjà été approuvées dans d’autres pays, dont Singapour.

Les informations contenues dans cet article sont uniquement destinées à des fins éducatives et informatives et ne constituent pas des conseils de santé ou médicaux. Consultez toujours un médecin ou un autre prestataire de soins qualifié pour toute question relative à un état de santé ou à des objectifs de santé.

Article de CNET.com adapté par CNETFrance