Auxerre (89) : Le jeune Afghan Farhad Husseini a commencé le service civique, il veut devenir apprenti-électricien

En janvier 2021 à Bléneau, nous croisions Farhad Husseini, jeune Afghan accompagné par l’association Viltaïs dans le dispositif d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile (HUDA). Aujourd’hui à Auxerre, il suit un service civique, via le programme Volont’R et la Ligue de l’enseignement.

Lors de notre immersion dans le dispositif HUDA dans l’Yonne, nous avions échangé à Bléneau avec l’association Viltaïs, aidant entre autres Farhad Husseini, migrant afghan de 20 ans. Désormais à Auxerre. Les cheveux plus longs, le sourire intact. “J’ai commencé le service civique et les cours de français. On travaille sur des projets. C’est bien“, dit-il en français.

Parmi sept binômes allophones et francophones

Suite à notre reportage, le jeune homme au statut de protection subsidiaire pour quatre ans a rejoint fin février le programme national Volont’R, avec la Ligue de l’enseignement Bourgogne Franche-Comté.

Une alternance entre un engagement de service civique et un programme adapté pour l’insertion globale des jeunes, dans une logique d’étape de parcours et de partenariats“, définit Cécile Macon, déléguée régionale jeunesse et engagement. Lancé en 2020, le dispositif a gagné l’Yonne et cible les 16-25 ans, soit au statut de réfugié, soit bénéficiaires de la protection internationale (BPI).

Farhad étant éligible, et une place restant à pourvoir, cette rencontre est apparue comme une opportunité, au bon moment dans son parcours.” – Cécile Macon (déléguée régionale jeunesse-engagement, Ligue de l’enseignement Bourgogne Franche-Comté)

“Tout s’est fait très vite. On a signé au 15 février. Farhad étant éligible, et une place restant à pourvoir, cette rencontre est apparue comme une opportunité, au bon moment dans son parcours.” Il intègre ainsi une équipe de sept binômes de réfugiés volontaires allophones (ici soudanais et afghans, ndlr) BPI et francophones. Tous opèrent des actions civiques et citoyennes, avec l’éducatrice spécialisée Alix Bar-Chrétien. Pour l’ensemble du groupe, le service civique court jusqu’au 15 septembre prochain.

Sweat à capuche et jean troué aux genoux, Farhad a profité mardi 23 février, avec le groupe Volont’R réuni au Stade Auxerrois, d’une séance sportive animée par des stagiaires du CQP (certificat de qualification professionnelle) et “dispensée par notre secteur sportif UFOLEP”, précise sur place Cécile Macon.

On a eu une crainte : entre septembre et décembre, on devait engager sept volontaires. Au 25 décembre, on ne les avait toujours pas“, signale la déléguée. À Auxerre, un autre volontaire a intégré l’association Les Petits Débrouillards. Le tout soutenu par les services de l’état, comme la DDCSPP.

“Comment tu te sens??”, demande Cécile Macon. “Je me sens bien. Je commence à parler français avec les autres“, répond Farhad Husseini, qui s’aide aussi de “YouTube” et d’”une application“. Le service civique lui “plaît beaucoup“.

L’association CLEF, de Joigny, intervient trois matinées par semaine pour “du vocabulaire en lien avec le service civique et la vie courante”, assure la Ligue. Farhad va débuter ses heures obligatoires liées au CIR (contrat d’intégration républicaine) et à son parcours OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration).

L’acquisition de la langue française, “le sésame”

Son projet professionnel reste à définir. “Je veux travailler dans l’électricité“, affirme Farhad Husseini, aux envies d’”université“, ajoute Cécile Macon. “Tout va se jouer comme ça s’est joué. À l’opportunité. Il va faire du chemin avec nous puis un autre dispositif prendra le relais. La priorité, c’est l’acquisition de la langue française. Le sésame.

Et le logement ? 

Éligible à des aides (Loca-Pass, APL…), Farhad occupe une chambre de 9 m² aux Résidences jeunes de l’Yonne, à Auxerre, où il a un référent. “Cela reviendrait, avec petit-déjeuner, à 80 € par mois. Sachant qu’il touche une indemnité de 580 € par mois au titre du service civique“, note Cécile Macon. Bémol : “Je ne peux pas cuisiner, dit Farhad. Je dois acheter à manger tous les jours. C’est un peu difficile.” Micro-ondes, bouilloire, frigo, “il n’a encore rien de tout ça“, confie Cécile Macon. […]

Sur le thème des mythes et légendes, un projet se dessine autour de la culture, du théâtre et de la langue française. Avec la contribution de la compagnie auxerroise La Tribu d’Essence et l’éducatrice spécialisée Alix Bar-Chrétien. […]

Avec d’autres membres de l’équipe Volont’R, Fouad et Sofian, Farhad planche sur un tournoi de foot. “Pour briser les barrières sociales qui résident actuellement entre les gens. Ils aimeraient l’organiser une fois par semaine, sans discrimination et dans la limite des rassemblements. On étudie cette possibilité”, détaille Alix Bar-Chrétien. Le football, source de conversation en français. “En ce moment, on fait une activité journalistique, autour des actes discriminatoires. Ils confondent des articles, établissent une réflexion, se placent dans ce sujet et écrivent un article”, présente la coordinatrice.

Lyonne