Pass sanitaire : Des milliers de personnes manifestent contre le dispositif à travers toute la France (Màj)

À Paris, Perpignan, Annecy ou encore Marseille, plusieurs milliers de Français ont défilé ce mercredi 14 juillet pour protester contre les annonces d’Emmanuel Macron sur le pass sanitaire, la vaccination et la « dictature sanitaire ».

Annecy:

A Paris, quelques centaines de manifestants ont participé à un rassemblement non déclaré place de la République en début d’après-midi, avant de remonter le boulevard Saint-Martin et d’être stoppés par la police, scandant notamment « liberté », « liberté ». A plusieurs reprises, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants.

Des manifestations à travers toute la France

En parallèle, une manifestation déclarée a elle aussi réuni plusieurs centaines de personnes au départ de la place de Clichy, dans le nord de la capitale. « Contre la dictature », « contre le pass sanitaire », pouvait-on entendre dans les rangs de la manifestation. Les manifestants protestent après les annonces d’Emmanuel Macron lundi soir : le chef de l’Etat a annoncé la mise en place d’une obligation de se faire vacciner pour les soignants et d’autres professions, ainsi que l’extension massive du pass sanitaire à la plupart des lieux publics.

D’autres manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de France. Selon la police, à 15 heures, plus de 7.800 manifestants ont été recensés, dont 1.200 à Montpellier, 1.000 à Marseille, 800 à Annecy et 720 à Rouen, sans incidents notables à déplorer.

20 Minutes

___________

À Avignon, 400 personnes ont manifesté en fin de matinée juste à quelques mètres d’une traditionnelle cérémonie du 14-Juillet à Avignon au cours de laquelle des élus (maires, sénateurs, représentants de la Région…) récompensent les citoyens pour leur dévouement et leur implication dans la vie républicaine. Les manifestants – aux cris de “liberté” et en chantant la Marseillaise – s’opposent au pass sanitaire.

Certains brandissent des pancartes hostiles aux restrictions imposées aux personnes qui ne veulent pas se faire vacciner. Le cortège s’est ensuite dirigé vers l’intérieur des remparts.