Bande dessinée : “9603 kilomètres”, l’odyssée de deux enfants migrants afghans sur le chemin de l’eldorado européen

Le réalisateur Stéphane Marchetti, prix Albert Londres 2008, a cette fois choisi la bande dessinée pour raconter l’odyssée de deux enfants afghans, contraints de fuir leur pays pour échapper à la vengeance des Talibans. 9 603 kilomètres, c’est la distance qu’ils vont parcourir jusqu’à la « jungle » de Calais.

L’occasion de rappeler que, en cette période de pandémie, les migrants et les réfugiés empruntent toujours des routes pleines de danger, avec l’espoir d’une vie meilleure.