Belfort (90) : Moustapha, apprenti-couvreur guinéen, a été arrêté et emmené au centre de rétention de Metz en raison de faux papiers

Début février, nous vous racontions l’histoire de Moustapha , ressortissant guinéen arrivé dans le Territoire de Belfort en 2018 comme mineur et menacé d’expulsion. Malgré l’obtention de son CAP de couvreur et sa promesse d’embauche chez Morel Toiture, à Giromagny, le jeune homme de 19 ans avait vu toutes ses démarches de régularisation épuisées, ses documents d’identité ayant été expertisés comme faux par la police aux frontières et par le référent fraude départemental.

Un recours déposé

Le préfet du Territoire de Belfort avait pris à son encontre un arrêté portant obligation de quitter le territoire, que le tribunal administratif de Besançon a confirmé. « Une fois que le tribunal administratif le confirme, ma marge de manœuvre est très réduite », souffle son avocate. Me Brigitte Bertin a bien formulé un recours début mars, mais celui-ci n’est pas suspensif.

Arrêté chez un ami

Alors Moustapha s’est caché jusqu’à ce mercredi 28 avril. Au petit matin, il a été arrêté chez un ami où il avait passé la nuit après avoir regardé un match de football à la télévision la veille. Le Guinéen a été emmené au centre de rétention administratif de Metz, comme son compatriote Abakar en mars. Son avenir va se jouer dans les prochaines heures: soit il sera placé dans ce centre mosellan, soit il sera renvoyé en Guinée.

Est Républicain