Belgique : À la mi-saison, déjà près de 100 dossiers pour racisme dans le football ont été ouverts

Le président du Conseil Disciplinaire de l’Union Belge de Football dénonce une situation désolante en ce qui concerne le racisme dans le pays, alors que 98 dossiers ont déjà été ouverts à la mi-saison. L’année passée, 153 arrêts ont été rendus par ce conseil, rapportent Het Nieuwsblad et la Gazet Van Antwerpen ce vendredi.

Depuis 2021 le conseil est chargé des faits de racisme, et l’afflux de dossiers ne cesse de croître, affirme le président. Il souhaite déployer les grands moyens : “Augmenter le nombre de juges, affecter davantage de personnes pour enquêter sur tous ces dossiers. Le problème est aigu, nous sommes dans une situation désolante“.

Cependant, le conseil ne peut se concentrer que sur ce qui se passe strictement sur le terrain, et n’est pas compétent pour du racisme constaté sur les réseaux sociaux notamment. Hors les débordements y sont nombreux. Récemment, des jeunes joueurs gantois ont été visés dans des vidéos Tiktok : “C’est une affaire qui ressort des parquets réguliers de la législation contre le racisme. Les victimes peuvent éventuellement poursuivre les auteurs, le cas échéant avec l’aide du centre pour l’égalité des chances Unia“, poursuit le président.

Jusqu’à récemment, le conseil ne se réunissait que les mercredis après-midi, mais une session un jeudi par mois a été ajoutée. Le choix du mercredi après-midi n’est pas anodin, “parce que cela concerne souvent des joueurs mineurs, qu’ils soient victimes ou auteurs“, poursuit M. Thijs. Selon lui, 40% des dossiers de racisme concernent le football pratiqué par les jeunes.

RTBF