Belgique : De nombreuses boulangeries ferment leurs portes en raison de la hausse vertigineuse des prix de l’énergie

Confrontées à une hausse vertigineuse des prix de l’énergie, les boulangeries ferment les unes après les autres. Le ministre wallon Willy Borsus (MR) leur prépare une prime. Pour eux, et pour d’autres professions.

Nombre de boulangers sont dans une situation désespérée! Les fours et les frigos consomment beaucoup d’électricité et de gaz, les factures deviennent impayables. Conséquences : des boulangers sont en grande difficulté. Certains doivent même mettre la clé sous la porte.

Albert Denoncin, le président de la Fédération francophone de la boulangerie, vit des heures noires. « Ce matin encore, je viens d’apprendre la fermeture d’une nouvelle boulangerie, à Houffalize cette fois. En réalité, toutes les boulangeries sont à l’agonie. Toutes essaient d’aller le plus loin possible. Fermer, c’est presque faire aveu de faiblesse. Certaines ferment sans en faire de la publicité… » Notre rédaction a répertorié 7 fermetures de boulangeries en Wallonie, rien que sur ces deux dernières semaines. Mais la réalité est donc pire encore.

Dans ce secteur, où fours, réfrigérateurs et congélateurs sont des équipements essentiels, l’envolée des prix de l’énergie causée par la guerre en Ukraine est venue s’ajouter à une hausse du coût des matières premières (farine, huile, beurre). À cause des factures exorbitantes, plusieurs boulangeries sont contraintes de mettre la clé sous la porte.

La Belgique s’est associée à 14 autres pays de l’UE pour exiger de la Commission européenne un plafonnement des prix de toutes les importations de gaz naturel. Ce sujet sera au cœur d’une réunion vendredi à Bruxelles des ministres de l’Énergie de l’UE.

Sudinfo