Belgique : « Elle devrait retourner dans son pays », un an de prison requis pour avoir apostrophé une femme voilée

L’agression verbale a eu des conséquences mentales pour cette femme

Le ministère public a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Louvain un an de prison à l’encontre d’un homme qui a insulté une femme voilée dans un supermarché. Le prévenu encourt également des dommages et intérêts de 750 euros. Il n’était pas présent à l’audience.

Le 16 octobre 2019, le prévenu a déclaré à un employé du supermarché dans lequel il se trouvait qu’une autre cliente, une femme voilée, devrait «retourner dans son pays». À l’extérieur du magasin, il a encore insulté la victime et sa sœur.

La représentante du ministère public, Veerle Devos, a plaidé un an de prison à son encontre. Elle a souligné que l’homme avait déjà été condamné à une peine de prison en février 2020 pour racisme et discrimination. Il aurait également régulièrement posté des messages racistes sur le réseau social Facebook entre 2016 et 2020.

À l’audience, la victime a raconté que son agression l’avait empêchée de retourner dans le supermarché par la suite. C’était la première fois qu’elle faisait face à de tels faits. L’agression verbale a eu des conséquences mentales pour elle, ayant le sentiment qu’elle devait toujours en faire plus pour faire ses preuves. Le jugement est attendu le 12 août.

L’Avenir