Belgique : La diversification des origines de la population se poursuit

Temps de lecture : 7 minutes

Pour la première fois, l’office belge de statistique Statbel diffuse des données sur l’origine de la population belge. Elle montre qu’en dix ans la population de Belges d’origine étrangère et de non-Belges s’est enrichie d’un million d’individus. Le nombre de Belges d’origine belge est, lui, en recul constant.

Au premier janvier 2020, la population belge se composait de 67,9 % de Belges d’origine belge, 19,7 % de Belges d’origine étrangère et 12,4 % de non-Belges. Ces pourcentages étaient de respectivement 74,3 %, 15,5 % et 10,2 % il y a dix ans.

Ces statistiques sur l’origine de la population se basent sur plusieurs caractéristiques telles que la nationalité actuelle, la première nationalité enregistrée de la personne ainsi que la première nationalité enregistrée des parents. C’est sur cette base que Statbel distingue les trois grands groupes d’origine. Les Belges d’origine étrangère regroupent les Belges avec une première nationalité enregistrée étrangère et ceux dont l’un des parents (ou les deux) possédait une première nationalité étrangère.

La Belgique est un pays d’une grande diversité et cette diversité s’accroît. La demande de chiffres sur la diversité de la population augmente d’année en année, tant dans le monde académique que chez les décideurs politiques. Pour répondre à cette demande, Statbel a décidé de créer ces tableaux sur la population belge selon l’origine. Une série chronologique de 2010 à 2020 permet d’étudier l’évolution de la diversité selon l’origine.

Lors de l’élaboration de cette nouvelle statistique, Statbel a largement consulté d’autres partenaires, tant des experts en démographie chez les partenaires régionaux que certains experts dans le domaine des migrations internationales. La classification en groupes d’origine et la dénomination des différents groupes ont été testées et ont abouti au consensus suivant.

La statistique sur l’origine se base sur les caractéristiques suivantes: la nationalité actuelle et la première nationalité enregistrée de la personne ainsi que la première nationalité enregistrée des parents. Sur cette base, on distingue trois grands groupes d’origine:

  1. Belge d’origine belge;
  2. Belge d’origine étrangère;
  3. Non-Belge.

Le deuxième groupe, les Belges d’origine étrangère, est très diversifié et est dès lors subdivisé en plusieurs sous-groupes:

  • Belge d’origine étrangère;
    • a. Première nationalité enregistrée belge;
      • i. Un parent ayant une première nationalité étrangère enregistrée;
      • ii. Les deux parents ayant une première nationalité étrangère enregistrée ;
    • b. Première nationalité enregistrée étrangère.

Par ailleurs, la nationalité d’origine a été déterminée. Elle a été reprise dans les groupes de nationalité d’origine suivants:

  1. Belge (uniquement pour les personnes du groupe d’origine Belge d’origine belge);
  2. Pays voisin: l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, le Grand-Duché de Luxembourg et le Royaume-Uni sont considérés comme des pays voisins;
  3. UE27 (à l’exclusion de la Belgique et des pays voisins);
  4. Hors UE27.

La répartition de la population belge selon le groupe d’origine et le groupe de nationalité d’origine est discutée plus en détail dans les métadonnées et les deux arbres décisionnels disponibles dans les tableaux.

LA POPULATION SELON LE GROUPE D’ORIGINE

GROUPE D’ORIGINE — BELGIQUE ET REGIONS

Au 01/01/2020, la population comptait 67,9 % de Belges d’origine belge, 19,7 % de Belges d’origine étrangère et 12,4 % n’avaient pas la nationalité belge. En chiffres absolus, cela représente respectivement 7.806.078, 2.259.912 et 1.426.651 habitants. Il y a des différences importantes si l’on compare les trois régions belges entre elles.

  • Au niveau belge, environ deux tiers de la population est belge d’origine belge. Cela varie d’une personne sur quatre dans la Région de Bruxelles-Capitale à trois personnes sur quatre en Région flamande.
  • Globalement, une personne sur cinq est belge d’origine étrangère. Ce pourcentage est le plus faible en Flandre avec 14,1%. Il grimpe à 23,2% en Wallonie et atteint 39,1% en Région de Bruxelles-Capitale.
  • La part de non-Belges en Région flamande et en Région wallonne se situe aux environs de 10%. En Région de Bruxelles-Capitale, la proportion grimpe à 35,3%.
Population selon le groupe d'origine
Population d'origine étrangère
 Belge d’origine belgeBelge d’origine étrangèreNon-Belge
Première nationalité enregistrée belgePremière nationalité enregistrée étrangère
Un parent ayant une première nationalité étrangère enregistréeLes deux parents ayant une première nationalité étrangère enregistrée
Belgique67,9%5,9%3,9%9,8%12,4%
Région flamande76,5%4,0%2,9%7,2%9,3%
Région wallonne66,4%9,5%3,6%10,1%10,4%
Région de Bruxelles-Capitale25,7%6,1%10,1%22,9%35,3%

Il est important de remarquer que la nationalité en soi ne dit pas si une personne a migré ou non. La nationalité donne plutôt des informations sur l’origine d’une personne. Le pays de naissance est un meilleur indicateur pour savoir si une personne a effectué ou non un mouvement migratoire. Pratiquement tous les Belges d’origine belge sont nés en Belgique (98,3%). Sept Belges d’origine étrangère sur dix et 15,9% des non-Belges sont également nés en Belgique. Les différences entre les sous-groupes de Belges d’origine étrangère sont toutefois grandes. Le nombre d’entre eux qui sont nés en Belgique varie de 43,5% en 98,3%.

 Belge d’origine belgeBelge d’origine étrangèreNon-Belge
Première nationalité enregistrée belgePremière nationalité enregistrée étrangère
Un parent ayant une première nationalité étrangère enregistréeLes deux parents ayant une première nationalité étrangère enregistrée
Né(e) en Belgique98,3%95,3%98,3%43,5%15,9%
Né(e) en dehors de la Belgique1,7%4,7%1,7%56,5%84,1%

GROUPE D’ORIGINE – GROUPE D’AGES ET SEXE

Dans les différents groupes d’origine, la proportion d’hommes et de femmes semble être répartie équitablement. La répartition est moins égale en ce qui concerne l’âge.

  • La part de Belges d’origine belge augmente clairement avec l’âge: elle atteint 54,3% chez les 0-17 ans, 66,3% chez les 18-64 ans et 87,3% chez les plus de 65 ans.
  • Il est frappant de constater que les mineurs qui appartiennent au groupe d’origine Belge d’origine étrangère sont particulièrement fortement représentés dans les sous-catégories dont la première nationalité enregistrée est belge. Nous observons la situation inverse chez les 18-64 ans: ils ont plus souvent une première nationalité étrangère enregistrée.
  • La part des non-Belges est la plus élevée chez les 18-64 ans, à savoir 14,6%. Ils sont suivis par les 0-17 ans avec 11,6% et les plus de 65 ans avec 6,4%.

Pyramide des âges en fonction du groupe d’origine https://app.cumul.io/i/7528f8dd-5069-4ca7-b0b5-9416a4fa22d6?language=fr&ldrbg=–f9f9f9&ldrftclr=–5a5a5a&ldrspclr=rgba(255,%20165,%200,%200.7)&ldrspbg=rgba(169,%20169,%20169,%200.14)&ldrlgclr=orange

GROUPE D’ORIGINE – EVOLUTION

La diversité selon l’origine a augmenté en Belgique au cours de la décennie écoulée:

  • La proportion de Belges d’origine belge a diminué de 74,3 % en 2011 à 70,7% en 2016 et 67,9% en 2020.
  • La proportion de Belges d’origine étrangère a augmenté de 4,2 % au cours de la dernière décennie et se répartit comme suit entre les sous-catégories:
    • 1,0 % avec une première nationalité enregistrée belge, dont un parent a une première nationalité enregistrée étrangère ;
    • 1,5 % avec une première nationalité enregistrée belge, dont les deux parents ont une première nationalité étrangère enregistrée ;
    • 1,7 % avec une première nationalité enregistrée étrangère.
  • La proportion de non-Belges a le plus fortement augmenté de 10,2 % en 2011 à 12,4 % en 2020

LA POPULATION SELON LE GROUPE DE NATIONALITE D’ORIGINE

GROUPE DE NATIONALITE D’ORIGINE – BELGIQUE ET REGIONS

Les Belges d’origine belge ont tous une nationalité d’origine belge. C’est la raison pour laquelle nous nous concentrons dans cette partie uniquement sur les Belges d’origine étrangère et les non-Belges.

Le 01/01/2020, les Belges d’origine étrangère et les non-Belges se répartissaient comme suit entre les groupes de nationalité. 20,5% appartenaient au groupe de nationalité d’un pays voisin, 28,2 % au groupe de nationalité de l’UE27 (à l’exclusion de la Belgique et des pays voisins) et 51,3 % au groupe de nationalité hors UE27. Quelques autres constatations intéressantes au niveau des régions:

  • La Région flamande semble avoir une plus faible proportion de personnes ayant comme groupe de nationalité d’origine l’UE27 (à l’exclusion de la Belgique et des pays voisins): 20,7% contre 28,2% au niveau national. Dans le même temps, la Flandre a une part plus importante de personnes dont la nationalité d’origine se situe en dehors de la zone UE27: 56,9% versus 51,3% au niveau belge.
  • On observe le schéma inverse en Wallonie: une part plus importante issue d’un pays de l’UE27: 39,6% et une part plus faible issue d’un pays situé en dehors de la zone UE27, à savoir 37,4%.
  • La Région de Bruxelles-Capitale a la plus faible proportion de personnes issues d’un pays voisin: 13,7% contre 20,5% au niveau national. Cette région affiche également la plus forte proportion de personnes dont la nationalité d’origine se situe en dehors de la zone UE27: 60,7% contre 56,9% en Flandre et 37,4% en Wallonie.
Belge d'orignie étrangère et non belges selon le groupe de nationalité d'origine

La nationalité d’origine la plus fréquente en Belgique au 01/01/2020 était la nationalité marocaine. Les Italiens, les Français, les Néerlandais et les Turcs complètent le top 5. Si l’on observe le solde migratoire international dans le courant de l’année 2019 en Belgique, nous voyons que les flux entrants les plus importants concernaient les Roumains, les Marocains et les Français. Les Roumains arrivent en sixième position en ce qui concerne le groupe de nationalité d’origine. Top 3 des nationalités d’origine par région:

  • Région flamande: Pays-Bas, Maroc et Turquie
  • Région wallonne: Italie, France et Maroc.
  • Région de Bruxelles-Capitale: Maroc, France et Italie.

GROUPE DE NATIONALITE D’ORIGINE – EVOLUTION

Dans cette section, nous avons à nouveau décidé de nous pencher sur les Belges d’origine étrangère et les non-Belges. Les Belges d’origine belge qui ont tous une nationalité d’origine belge ne sont donc pas pris en compte.

Il y a eu quelques glissements mineurs au cours de la dernière décennie :

  • Ces 10 dernières années, la part de personnes appartenant au groupe de nationalité des pays voisins a légèrement diminué: de 23,8 % en 2011 à 21,9 % en 2016 et à 20,5 % en 2020. À l’inverse, on observe une légère augmentation du groupe de nationalité d’origine en dehors de la zone UE27, qui passe de 47,6 % en 2011 à 49,3 % en 2016 pour atteindre 51,3 % en 2020.
  • La part du groupe d’origine belge d’origine étrangère avec une première nationalité enregistrée belge et dont les deux parents ont une première nationalité enregistrée étrangère a légèrement augmenté de 9,5 % en 2011 à 12,3 % en 2020 et est principalement tirée vers le haut par des personnes du groupe de nationalité d’origine en dehors de l’UE27.

Le top cinq des nationalités d’origine les plus fréquentes a peu changé au cours de la dernière décennie. Seules les deux premières ont changé de position. Le top cinq d’il y a dix ans était dès lors le suivant: Italiens, Marocains, Français, Néerlandais et Turcs.

Le Soir