Belgique : Un service de l’emploi et l’institution responsable de l’accueil des migrants unissent leurs forces pour les aider à trouver du travail à Bruxelles

Le service bruxellois de l’emploi Actiris et Fedasil, l’institution responsable de l’accueil des demandeurs d’asile, unissent leurs forces pour aider les demandeurs d’asile à trouver du travail à Bruxelles. Ils ont signé un accord de coopération à cet effet, indiquent-ils jeudi.

Leur but est de favoriser l’insertion socio-professionnelle des demandeurs d’asile hébergés dans la capitale. Ils recevront ainsi des conseils et informations sur le marché de l’emploi et sur l’offre de services d’Actiris. Ils seront également accompagnés dans l’ensemble de leurs démarches d’insertion professionnelle.

Les demandeurs d’asile concernés sont ceux qui ont introduit une demande de protection depuis minimum quatre mois et qui attendent toujours la décision des instances d’asile, précise Fedasil. Mais aussi les personnes qui ont reçu un statut de protection (réfugié ou protection subsidiaire) .

“Nous avons de nombreux postes vacants en Région bruxelloise, faute de candidats suffisants. Les demandeurs d’asile, en étant informés du marché de l’emploi bruxellois, peuvent donc s’orienter vers ces métiers et développer les compétences nécessaires. Cette mise en relation précoce des candidats réfugiés avec Actiris doit permettre une insertion plus rapide sur le marché de l’emploi, une fois le statut légal obtenu”, soutient Bernard Clerfayt, ministre bruxellois de l’Emploi.

“Chaque personne qui arrive ici à des compétences. Qu’elles puissent rester ou non, ces personnes doivent pouvoir mettre à profit leurs compétences. Passer ses journées à simplement attendre une réponse positive ou négative ne profite à personne. Qui travaille contribue à la société”, abonde Sammy Mahdi, secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration.

Des accords similaires existent déjà entre Fedasil et le service wallon de l’Emploi Forem et son pendant flamand VDAB.

Le Soir