Biarritz (64) : Un cambrioleur guinéen multi-récidiviste confondu grâce à son ADN

Un ordinateur portable et 1.300 euros avaient été volés au local de la Croix-Rouge

Grâce aux prélèvements ADN, les policiers de Biarritz ont pu résoudre d’un coup deux anciennes affaires de vols avec effraction, ce jeudi 25 mars 2021. L’ADN d’un Guinéen, entendu ce 25 mars au commissariat, avait été retrouvé après les cambriolages de la Croix-Rouge de Biarritz et de 6 garages à Bidart en 2017 et 2019.

La première date de la nuit du 1er au 2 mai 2017. Le local de la Croix-Rouge de Biarritz avait été fracturé. Le contenu d’un coffre-fort, soit 1.300 € en liquide destinés aux actions caritatives, ainsi qu’un ordinateur portable, avaient été dérobés. La seconde avait eu lieu dans la nuit du 2 au 3 juillet 2019 à Bidart : 6 garages avaient été cambriolés. Du matériel de bricolage et de jardinage avait disparu. Le préjudice total était estimé à plus de 19.000 euros.

Série de vols à Ustarit

À chaque fois, les prélèvements scientifiques effectués sur place n’avaient permis d’identifier personne une fois rentrés dans la base de données jusqu’à cette semaine. Un Guinéen de 44 ans est interpellé par les gendarmes du secteur d’Ustaritz et placé en détention à la maison d’arrêt de Bayonne suite à une série de vols avec effraction. Son ADN correspond à celui relevé à Bidart et Biarritz. L’homme a été extrait de la prison pour être entendu par les policiers biarrots, avant d’y retourner jusqu’à sa convocation devant le tribunal de Bayonne le 6 juillet 2021.

Sud-Ouest