Bitcoin : Le revirement de Tesla fait plonger la cryptomonnaie

Elon Musk, le patron de Tesla, a déclenché une tempête sur le marché des « cryptos » et du bitcoin. Tesla ne va finalement plus autoriser les paiements de ses véhicules en bitcoins. La raison ? Les bitcoins sont « trop polluants » à cause de la forte consommation d’électricité de son réseau de transactions.

Elon Musk ne veut plus que l’on puisse payer une Tesla en bitcoin, une devise trop polluante. Ce revirement inattendu a fait chuter la star des cryptomonnaies et tout le marché par contagion. Le bitcoin perd 9 % à 50.269 dollars (41.633 euros). Les cryptomonnaies « vertes » peu polluantes s’envolent.

«Une cryptomonnaie est une bonne idée à plusieurs niveaux et nous croyons en ce futur prometteur mais cela ne doit pas se faire avec un coût élevé pour l’environnement », a déclaré Elon Musk.

Cette explication du patron de Tesla n’a pas convaincu. La dimension polluante du bitcoin, son « bilan carbone », est connue de longue date. Elle est objet de controverses et débats . Cet aspect du bitcoin était connu quand Tesla avait annoncé avoir acquis pour 1,5 milliard de dollars de bitcoins en janvier, en théorie dans une optique de détention à long terme.

Ce revirement inattendu du patron du constructeur de voitures électriques a fait chuter la leader des cryptomonnaies et tout le marché par contagion. Jeudi, bitcoin perd 9 % à 50.269 dollars (41.633 euros) et l’ether 7 % à 3.874 dollars (3.209 euros). Dfinity perd 7 % à 300 dollars (247 euros). Le dogecoin, une cryptomonnaie portée aux nues par Elon Musk, plonge de 9 % à 0,41 dollar (0,34 euro). La plupart des cryptos sont dans le rouge […].

À l’occasion de l’annonce de ses résultats trimestriels cette année, Tesla avait déjà annoncé avoir cédé 10 % des bitcoins qu’il détenait dans sa trésorerie et qui avaient été acquis en janvier. Ces ventes de bitcoins lui avaient rapporté 101 millions de dollars de profits au premier trimestre. Le marché redoute d’autres ventes de bitcoins de la part du groupe, maintenant que son dirigeant semble prendre ses distances avec cette cryptomonnaie. Elon Musk s’est pourtant engagé à ce que Tesla ne vende plus d’autres bitcoins…

Les Echos