Boxe : La WBC va créer une catégorie transgenre en 2023

Le président du World Boxing Council (WBC), Mauricio Sulaiman, a déclaré que l’organisation prévoit d’introduire une nouvelle catégorie transgenre et lancera un appel aux athlètes intéressés à se manifester en 2023. La catégorie prospective adopterait la règle «à la naissance», ce qui signifie qu’un combattant trans assigné comme homme à la naissance ne pourrait concourir qu’avec un autre combattant trans assigné comme homme à la naissance.

“Nous allons lancer un appel mondial pour ceux qui sont intéressés par 2023 et nous mettrons en place les protocoles, commencerons la consultation et créerons très probablement une ligue et un tournoi”, a déclaré Sulaiman.

“Il est temps de le faire, et nous le faisons pour des raisons de sécurité et d’inclusion. Nous avons été les leaders des règles de la boxe féminine – donc les dangers d’un homme qui combat une femme ne se produiront jamais à cause de ce que nous allons faire. mettre en place.

En boxe, un homme qui combat une femme ne doit jamais être accepté, quel que soit le changement de sexe. Il ne devrait pas y avoir de zone grise autour de cela, et nous voulons y aller avec transparence et prendre les bonnes décisions. Changement transgenre de femme à homme ou d’homme à femme ne sera jamais autorisé à combattre un sexe différent par naissance.”

Les droits des transgenres sont devenus un sujet de discussion majeur alors que le sport cherche à équilibrer l’inclusivité tout en garantissant qu’il n’y a pas d’avantage injuste. Image:

En juin 2022, l’instance dirigeante mondiale de la natation, la FINA, a voté pour restreindre la participation des athlètes transgenres aux compétitions féminines d’élite et a créé un groupe de travail pour établir une catégorie “ouverte”.

La politique de la FINA exige que les compétitrices transgenres aient terminé leur transition à l’âge de 12 ans afin de pouvoir participer aux compétitions féminines.

Cependant, avec les enjeux encore plus élevés dans les sports de combat compte tenu du danger physique potentiel pour les athlètes, Sulaiman insiste sur le fait que sa structure proposée est la bonne façon de rendre le sport plus inclusif.

Sulaiman a ajouté: “Nous créons un ensemble de règles et de structures pour que la boxe transgenre puisse avoir lieu, comme ils le méritent pleinement s’ils veulent boxer.

“Nous ne connaissons pas encore les chiffres qu’il y a là-bas, mais nous ouvrons un enregistrement universel en 2023, afin que nous puissions comprendre les boxeurs qui sont là-bas – et nous commencerons à partir de là.”

Le British Boxing Board of Control a répondu en disant que les discussions sur une catégorie transgenre ne sont qu’”hypothétiques”, mais que des discussions ont commencé sur leur politique.

“Pour le moment, c’est hypothétique, mais nous pouvons le voir venir et nous examinons notre politique transgenre”, a déclaré le secrétaire général du BBBofC, Robert Smith.

“C’est comme ça que vous êtes né, comme le fait le rugby à XV. Quand cela arrivera, nous avons l’intention d’être parfaitement préparés. Des considérations médicales et, peut-être plus importantes encore, légales devront être prises en compte.”

Skysports