Bressuire (79) : Dans le cadre d’un cycle médiéval, de jeunes migrants racontent leur parcours d’insertion dans un film

Scolarisés au lycée de-Vinci de Bressuire, de jeunes migrants ont intégré une formation innovante destinée à favoriser leur insertion. Ils ont restitué leur parcours dans un film.

Le Pôle d’accès à la qualification du nord de la Nouvelle-Aquitaine (Paqnna) a accompagné quinze élèves durant cette année scolaire, à la cité scolaire Genevoix-Signoret-de Vinci de Bressuire. À travers les différentes actions pédagogiques mises en place par Charline Clochard et Yann Marcadet, l’ensemble des élèves ont su apprendre la langue française. Tous se sont investis dans la construction de leur projet d’orientation.

Domiciliés dans différentes villes du nord Deux-Sèvres, ces élèves ont pour certains déjà opté pour des contrats d’apprentissage (restauration, peinture et électricité). D’autres le feront très bientôt dans les domaines de la peinture et de la couture. Enfin, quelques-uns ont aussi choisi des formations initiales : CAP dans la vente, l’aide à domicile ou seconde générale pour devenir interprète. Pour clôturer l’année, Yann Marcadet a proposé un cycle médiéval. Il s’agissait de visites historiques à Thouars, Parthenay et Bressuire pour mieux connaître le patrimoine et l’histoire du pays d’accueil.

Des élèves du Paqnna en compagnie de Yann Marcardet, enseignant, lors d’une visite à Thouars.

Un film qui restitue des parcours singuliers

Malgré cette année riche en rebondissements au regard de la situation sanitaire, les projets ont pu être finalisés et en particulier le projet Trajectoire. Les élèves ont réalisé un film sur leurs parcours de vie : de leur pays d’origine (le Pakistan, le Bangladesh, la Syrie, le Sahara Occidental ou bien la Roumanie) à leur orientation professionnelle en France. Pour cela, ils ont découvert l’histoire du cinéma avec Alexis Provost, enseignant de l’option CIAV (cinéma-audiovisuel) au lycée Genevoix.

Ils ont aussi travaillé le scénario avec Paul Beneteau, enseignant en arts et audiovisuel et ont abordé des notions de décors accompagnés par Gaëlle Courilleau, enseignante en arts. La diction a aussi été travaillée avec Marine Arcicault, de l’association Théâtre du bocage. Yann Marcadet, à travers ses différents temps d’enseignement, les a accompagnés dans la rédaction de leurs textes.

Les scènes ont été tournées dans les établissements de la cité scolaire Genevoix-Signoret-Vinci. Ce film a été projeté au lycée Léonard-de-Vinci le jeudi 1er juillet dernier et en live sur les réseaux sociaux du Paqnna.

Les personnels de direction du lycée, les enseignants et les invités ont pu profiter de cette projection. Avec une certaine émotion, Masud, Yusef, Monzur et Faisal, Charline et Yann ont brièvement exposé le projet avant de laisser place aux images. Les réactions ont été très positives et l’ensemble des spectateurs ont salué le travail réalisé.

Ouest-France