Calais (62) : Pour Pierre Henry (France Fraternités), « Le travail des forces de l’ordre à l’encontre des migrants est assez absurde »

Expulsions quotidiennes, tentes lacérées, biens confisqués… L’Etat met en œuvre une «politique de dissuasion» sur le littoral nord, qui soumet les migrants à une «humiliation et un harcèlement quotidiens», documente un rapport publié le 7 octobre par l’ONG Human rights watch. Pierre Henry, président de France Fraternités, dénonce le blocage des flux de migrants par la Grande Bretagne, obligeant les forces de l’ordre à effectuer des missions qui ne devraient pas avoir lieu d’être.