Calais (62) : Un migrant soudanais condamné pour avoir agressé quatre personnes à coups de tournevis

En deux temps dans une même soirée, un migrant s’en est pris à quatre personnes, car elles lui avaient refusé une cigarette. Avec un tournevis, il a tenté de donner des coups à une des victimes.

À 23 heures passées, ce 26 juin dernier, la police de Calais est informée qu’une personne a été agressée. Sur place, un homme explique qu’il circulait à vélo quand un individu l’a attrapé par le guidon pour lui demander une cigarette. N’en ayant pas, l’individu l’a frappé derrière la tête et à la tempe, le faisant tomber de son vélo. L’agresseur l’a ensuite menacé avec un tournevis et a tenté de lui donner des coups avec l’outil dans le cou et dans le thorax. La victime est parvenue à partir, mais un jour d’ITT lui est octroyé pour les coups reçus.

Les agents arrivent à interpeller l’agresseur qui sent fortement l’alcool et titube. Une autre personne indique que l’homme a aussi agressé un groupe de trois personnes. Ceux-ci déclarent que l’individu leur a également demandé une cigarette. N’en ayant pas, il les a aussi menacés avec un tournevis. Ils ont pris la fuite en courant.

Trois mois de prison ferme

Avant son interpellation, le prévenu, un migrant d’origine soudanaise de 19 ans, s’est débarrassé du tournevis qui a été retrouvé par les agents. Il présente un taux d’alcoolémie de 1,64 g. Il indique avoir bu cinq bières, mais nie les avoir agressés. Devant le tribunal, le prévenu porte une attelle au poignet droit mais nie que sa foulure au poignet est apparue après avoir frappé la victime. Il demande pardon à cette dernière et espère que le tribunal va également le pardonner.

Le tribunal le condamne à trois mois de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt. Il doit indemniser l’homme frappé à la tête, constitué partie civile, à hauteur de 300 € au titre des dommages et intérêts.

La Voix du Nord