Calixthe Beyala : « Sous le règne d’Obama, on a assisté à la destruction de tous les rêves africains »

L’écrivaine franco-camerounaise fait une réflexion objective sur la situation du racisme dans le monde entier. Elle salue au passage la présidence de Donald Trump.

Dans une publication du samedi 13 mars 2021, Calixthe Beyala lance une réflexion sur le racisme. Elle surfe en premier sur la présidence de Barack Obama à la tête des Etats-Unis. Pour cette militante des causes panafricanistes, le premier président noir des Etats-Unis a été un cauchemar pour le continent berceau de l’humanité (Afrique).

L’auteure de « l’homme qui m’offrait le ciel », relève dans la foulée que c’est sous le démocrate Obama, que le déclin de la Libye a commencé. « Mes chers amis, réfléchissons ensemble : sous le règne d’Obama, on a assisté à la destruction de tous les rêves africains avec le bombardement de la Libye ; il y a eu la participation active des USA à cette destruction », écrit celle-ci. Pour Calixthe Beyala, Barack Obama a été un obstacle de poids pour les causes panafricainistes.

 « Les idéaux panafricanistes ont pris un coup dans l’aile, pourtant, c’était un noir que nous avions tous soutenu qui était à la maison blanche ! », lance cette dernière, faisant par la suite une comparaison entre la présidence de Donald Trump et celle de Barack Obama. L’étude comparative montre en effet que Trump n’a déclenché aucune guerre en Afrique. Pour elle, le diable est de toutes les races.

« Sous le règne de Trump, les USA n’ont déclenché aucune guerre sur nos terres, pourtant, c’est un homme blanc que nous n’avions pas soutenu. Au-delà de la couleur de la peau, pensons aux idéaux communs, car le diable est de toutes les couleurs », a-t-elle conclu.

Actu Cameroun