Canada : Le seul bataillon noir du pays aura droit à des excuses de la part du gouvernement pour le racisme dont il a été victime

Harjit Sajjan a déclaré lors d’un évènement virtuel que les 600 membres du 2e Bataillon de construction et leurs descendants devraient recevoir des excuses pour le racisme et la discrimination auxquels ils ont été confrontés malgré leur volonté de servir leur pays.

Le ministre Sajjan a affirmé que des démarches étaient en cours pour présenter des excuses officielles du gouvernement fédéral, qui souligneront le fait que des centaines d’hommes noirs au Canada ont été refusés lorsqu’ils se sont portés volontaires pour combattre à l’étranger en 1914.

Le ministre de la Défense du Canada Harjit Sajjan a déclaré que les 600 membres du 2e Bataillon de construction et leurs descendants devraient recevoir des excuses pour le racisme et la discrimination auxquels ils ont été confrontés malgré leur volonté de servir leur pays

Après deux ans de protestations, l’armée canadienne a reçu l’autorisation en 1916 de créer un bataillon séparé, hors combat, qui serait responsable de construire des routes, des voies ferrées et de mener des activités forestières dans le cadre du Corps expéditionnaire canadien.

Le 2e Bataillon de construction s’est constitué à Pictou, en Nouvelle-Écosse.

M. Sajjan a souligné que les membres du bataillon ont continué à faire face à la haine et au racisme pendant leur service au Royaume-Uni et en France, et qu’ils n’avaient reçu aucune reconnaissance à leur retour chez eux.

Le ministre de la Défense dit que le Canada continue de lutter contre le racisme systémique et il a insisté sur le fait que la meilleure façon d’y remédier est de reconnaître les échecs du passé.

La Presse.ca