Canada : Les étudiants marocains délaissent la France au profit de la Belle Province

Temps de lecture : 2 minutes

Un coût de la vie de plus en plus cher, une scolarité revue à la hausse et une exacerbation du racisme envers les étrangers, notamment ceux de confession musulmane, ce sont les griefs portés par nombre d’étudiants à l’encontre de la France. Ces raisons font détourner les étudiants du chemin de la France vers le Canada, où ils sont plus acceptés sans exception aucune, et sans distinction ou discrimination fondées sur la race, la langue ou la religion.

Ce pays d’Amérique du Nord offre aux étudiants marocains la possibilité de s’y établir beaucoup plus facilement après les études. Pour Mohamed Tazi, Directeur général de Archimède Consulting, l’une des motivations des étudiants de son pays aujourd’hui est de s’établir et d’obtenir la résidence permanente au Canada. À l’en croire, les études en facilitent donc l’accès.

Plusieurs parents proposent cette destination à leurs enfants parce qu’ils y auront plus de chances de trouver du travail, d’obtenir les papiers et devenir citoyens canadiens un peu plus aisément qu’en France, souligne l’expert en immigration.

L’autre raison qui fonde le choix des étudiants marocains est la qualité de l’enseignement, et un système pédagogique plus intéressant et plus attractif, à mi-chemin entre le système anglo-saxon et le système français, estime la même source.

Quatre de ses universités se retrouvent parmi le Top 100 du classement Shanghai des meilleures universités dans le monde. “Le Canada attire aussi par ses possibilités de logement moins cher, son coût de la vie, la sécurité publique, l’environnement et la possibilité de rencontrer des étudiants venus d’autres horizons.”, soutient-il.

À ce jour, on compte 4.200 étudiants marocains sur les 100.000 personnes que constitue la communauté marocaine, selon les chiffres consulaires canadiens. Une autre raison justifie ce choix des étudiants pour cette destination : la procédure Volet direct pour les études, proposée par le gouvernement canadien et qui permet un traitement rapide des demandes de visa pour les étudiants marocains, chinois, indiens, pakistanais, philippins, sénégalais et vietnamiens.

Bladi

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.