Canada : L’ex-ministre et député conservateur sikh, d’origine indienne, Tim Uppal présente ses excuses pour son soutien au projet de loi anti-musulmans

Un ancien ministre canadien sikh d’origine indienne s’est excusé publiquement pour son soutien passé à un projet de loi qui aurait interdit aux femmes musulmanes du pays de porter le niqab, un voile couvrant le visage, tout en prêtant un serment de citoyenneté.

Le député conservateur Tim Uppal, un sikh, était ministre d’État au Multiculturalisme dans le gouvernement du premier ministre de l’époque Stephen Harper en 2015 lorsqu’il a appuyé la loi controversée. Uppal est actuellement député d’Edmonton Mill Woods. Ses excuses sont intervenues après que Nathaniel Veltman, un jeune de 20 ans, a fauché quatre membres d’une famille musulmane lors d’un acte de terrorisme islamophobe dans la ville de Hamilton, en Ontario, le 6 juin dernier.

Le Mea culpa d’Uppal est intervient après une attaque islamophobe

Dans une publication sur Facebook, il a déclaré qu’il était le porte-parole du projet de loi de 2015, mais après que son parti a été défait aux élections générales de cette année par les libéraux dirigés par Justin Trudeau, il a parlé aux Canadiens en dehors de la “bulle politique partisane” et a réalisé “A quel point cette interdiction, ainsi que d’autres annonces de campagne lors des élections de 2015, ont ostracisé les Canadiens musulmans et contribué à accroître le problème de l’islamophobie“.

CBC