« Captain America – Nouvel Ordre Mondial » : Marvel et Disney créent la polémique avec l’agent mutant du Mossad “Sabra”, la nouvelle superhéroïne israélienne

Marvel et Disney, qui s’efforcent depuis plusieurs années d’inclure davantage de personnages issus de minorités à ses projets, ont dévoilé le casting Captain America: Nouvel Ordre Mondial.

Après un prince africain et une super-héroïne musulmane, les films Marvel introduisent dans leur univers une super héroïne juive. Shira Haas, nommée aux Emmy Awards pour la série Unorthodox , a été choisie pour incarner Sabra dans le prochain film Captain America, baptisé Captain America: Nouvel Ordre Mondial. Disney et Marvel Studios ont annoncé la nouvelle le 11 septembre à l’occasion de la D23 Expo 2022, convention consacrée à l’univers Disney. Si les franchises s’efforcent depuis plusieurs années de rendre visible les minorités et d’accroître leur diversité, l’annonce a cette fois suscité de vives réactions au sein des communautés palestinienne et libanaise.

Agent mutant du Mossad, les services secrets israéliens, Sabra apparaît pour la première fois dans le comic Incredible Hulk en 1980, vêtue d’un body blanc et d’une cape bleue attachée par une étoile de David. Dans un numéro de Hulk sorti en 1981, Sabra montrait peu d’émotion face à la mort d’un garçon palestinien dans une explosion, «jusqu’à ce que Hulk l’éclaire sur les valeurs humaines fondamentales», explique le New York Times . Un passage que les internautes n’ont pas manqué de rappeler sur Twitter, où le hashtag «CaptainApartheid» est rapidement apparu.

Le New York Times explique également que la colère des internautes viendrait du nom de l’héroïne. Si Sabra peut désigner pour les Juifs israéliens une personne née en Israël, c’est aussi le nom d’un camp de réfugiés au Liban «où une milice chrétienne a massacré des centaines de Palestiniens sous le regard des troupes israéliennes». Les Libanais commémorent justement cette année les 40 ans de ce terrible épisode de leur histoire.

Face aux critiques, Marvel s’est défendu auprès de Variety , promettant une «nouvelle approche» du personnage pour le film, dont le scénario n’est pas encore finalisé. «Bien que nos personnages et nos histoires s’inspirent des bandes dessinées, ils sont toujours rafraîchis et réimaginés pour l’écran et le public d’aujourd’hui. Les réalisateurs vont adopter une nouvelle approche avec le personnage de Sabra», a déclaré le studio. Marvel fait par ailleurs régulièrement appel à des consultants culturels «pour s’assurer que le studio ne renforce pas les stéréotypes nuisibles», précise le magazine américain.

En juin, la plateforme Disney+ dévoilait Miss Marvel , une série qui met en scène la première super-héroïne musulmane. Premiere rappelle que le studio Marvel avait, pour le film Shang-Chi et la légende des dix anneaux, complètement repensé le personnage du père, «stéréotype raciste nommé Fu Manchu dans les comics, réinventé en Xu Wenwu par Tony Leung dans le film».

Shira Haas sera à l’affiche de Captain America : Nouvel ordre mondial, aux côtés d’Anthony Mackie, introduit dans le rôle du héros principal par la mini-série Falcon et le Soldat de l’Hiver . Disney a fixé la date de sortie du film au 3 mai 2024.

Le Figaro