Carantec (29) : Killian, 18 ans, poignardé à mort par quatre jeunes

Un jeune homme a été poignardé par un groupe au niveau de la plage de la Grève-Blanche, à Carantec, petite station balnéaire de la Baie de Morlaix (Finistère), ce lundi 21 juin 2021, entre 16h45 et 17h15.

Il s’est effondré en pleine rue, avant de succomber à ses blessures. Un jeune homme de 18 ans est décédé lundi à Carantec, dans le Finistère, malgré l’intervention des secours et un massage cardiaque de plusieurs dizaines de minutes. Il aurait été agressé à l’arme blanche, par trois hommes aux visages dissimulés sous une capuche. De nombreux gendarmes se sont immédiatement rendus sur place.

« Le SAMU a été appelé vers 17 heures par une personne qui venait de voir s’effondrer devant lui en pleine rue un homme victime d’une blessure », indique le commandant du groupement de gendarmerie du Finistère, le colonel Nicolas Duvinage. Trois individus masculins d’une vingtaine d’années seraient recherchés. Mais, « il s’agit d’un signalement extrêmement incomplet et parcellaire », précise-t-il.

Selon une source proche du dossier, le jeune Killian, scolarisé à Saint-Pol-de-Léon, aurait reçu un seul coup de couteau dans la poitrine. Ce que n’ont confirmé ni la maire de Carantec, Nicole Segalen-Hamon, ni son adjoint, Alban Le Roux, qui se sont rendus sur place en début de soirée, avant d’aller informer la famille de la victime.

Un homme auditionné

Son corps est resté à même le sol, couvert par un drap, pendant plus de deux heures, sous une pluie fine, le temps que les techniciens en investigation criminelle (TIC) de Quimper arrivent sur place pour effectuer les constatations et prélèvements d’usage. Dans l’intervalle, un important dispositif de patrouille renforcée a été mis en place sur Carantec et alentour. Trois personnes auraient été placées en garde à vue ce mardi dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Killian.

Le Télégramme