Chambéry : Un réfugié tibétain aux assises pour le double assassinat de deux autres Tibétains

Il encourt la réclusion à perpétuité. Un réfugié tibétain comparaît dès ce lundi devant la cour d’assises de la Savoie pour un double assassinat et une tentative de meurtre au printemps 2017 à Chambéry. 

Quand il est filmé par des caméras de vidéosurveillance se dirigeant vers le restaurant asiatique Le Grand Buffet Royal, le 26 mai 2017 en milieu d’après-midi, Atsok Drudup Tsang semble très calme […]. …« j’étais envahi par la colère », devait reconnaître cet homme de 41 ans, fils de paysans tibétains et de confession boudhiste, lors de sa garde à vue.

Du sang partout
De fait, lorsque les enquêteurs arrivent sur les lieux, ils découvrent du sang partout, deux morts et un blessé. Un couteau de cuisine, avec une lame ensanglantée de 20 centimètres de long, sera retrouvé à proximité. Quelques jours auparavant, Atsok Drudup Tsang avait compris que sa compagne Karma Tsering Garsa Tsang entretenait une relation amoureuse avec son ami d’enfance Dawa Tashi Tsang.

[…] Bien que portant le même nom, les trois protagonistes ne sont pas apparentés […].

… en arrivant au restaurant, Atsok Drudup Tsang croise celle qu’il considère encore comme sa compagne, ainsi qu’un autre employé du restaurant, Kevin Pernet dit Rosset…

Logique totalement bouddhiste
[…] Pour son avocate Solène Royon, l’un des enjeux sera aussi de faire comprendre à la cour « la logique totalement bouddhiste » de l’accusé… […].

Selon des sources judiciaires, Atsok Drudup Tsang semblerait accorder plus d’importance au châtiment de son âme qu’à la sanction pénale […] …l’experte psychologue qui l’a examiné préconise non pas un suivi psychologique, mais plutôt un accompagnement spirituel, selon elle plus adapté.

Le verdict est attendu le 19 mai.

20 Minutes