Championnat du meilleur apprenti boucher breton : Deux migrants guinéens à l’honneur

Le concours du meilleur apprenti de France sourit à deux Guinéens à l’issue de la finale régionale qui s’est déroulée à Bruz (Ille-et-Vilaine), le dimanche 14 février 2021. Ce sont deux migrants guinéens qui s’attribuent la seconde et la troisième places du classement du concours régional. […]

Apprenti boucher à Hillion, Roger Soumaoro s’est hissé sur la troisième marche du podium au championnat de Bretagne. Une belle récompense pour le jeune homme arrivé de Guinée en 2018. Il sera suppléant lors des épreuves du championnat de France, qui se dérouleront les 11 et 12 avril, à Clermont-Ferrand (63). Il pourra ainsi remplacer l’un des deux titulaires en cas de maladie ou de blessure, par exemple.

Un stage par hasard

La deuxième place est donc attribuée à Flac-Junior Camara, en apprentissage à la boucherie Cougoulic à Vannes (Morbihan). Originaire de Guinée, Flac-Junior a trouvé sa voie par hasard, lors d’un stage de découverte chez un boucher breton. Les deux jeunes hommes iront donc à la finale des meilleurs apprentis bouchers de France, prévus en principe le 11 avril 2021 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

​Âgé de 17 ans, Flac Junior Camara s’est emparé du titre de meilleur apprenti du Morbihan des bouchers. Son maître, Camille Cougoulic, espère qu’il ira loin. Flac Junior Camara a fui son pays, la Guinée, il y a deux ans. Originaire de Conakry, comme beaucoup de migrants, il a traversé la Méditerranée au péril de sa vie et dans des circonstances effroyables avant d’arriver en France. Il a ensuite traîné dans les rues de Paris pendant de longs mois, avant d’être recueilli par l’association les Apprentis d’Auteuil. Fâché avec sa famille restée au pays, il ne veut pas aborder ce sujet douloureux. “Je suis parti, c’est tout“.

La Maison Cordouan, boucherie, charcuterie et traiteur à Hillion, forme de nombreux apprentis. L’un d’eux, Roger Soumaoro, a fini troisième au championnat de Bretagne, le 15 février à Bruz (35). Après avoir été sélectionnés au concours départemental réservé aux apprentis bouchers, les deux meilleurs de chaque département gagnaient leur ticket pour le régional, où Roger Soumaoro a terminé troisième, derrière Evan Penuizic (Muzillac) et Flac Junior Camara (Vannes).

Arrivé en 2018 sans parler le français

Roger Soumaoro a un parcours atypique. Guinéen, le jeune homme débarque en France en janvier 2018, sans parler la langue. « Lorsque je suis arrivé en Bretagne, je ne savais ni lire ni écrire. J’ai fait une année au lycée Chaptal où j’ai eu mon diplôme de langue française. Après, je suis rentré au CFA de Ploufragan. J’ai choisi la boucherie à l’issue de mon CAP et je compte m’orienter vers un brevet professionnel », explique-t-il.

« Volontaire, Roger aime ce qu’il fait et il est bien entouré par son maître d’apprentissage, Gilles, et Bernard Vermeulen, famille d’accueil à Hillion, qui l’aide dans toutes les démarches administratives », relève Guillaume Cordouan, son patron.

« Soif d’apprendre »

Une intégration facilitée par l’association Cajma 22, dont Bernard Vermeulen fait partie : « Des bénévoles l’ont bien aidé pour l’écriture et la langue, en plus des cours à Chaptal. Mais Roger a une soif de savoir, d’apprendre, il est très demandeur. Nous sommes tous fiers de son parcours et de sa réussite, c’est un bel exemple », lance son référent. Côté loisirs, Roger Soumaoro pratique le football à Hillion. […]

Le Télégramme & Ouest-France