Chantage au roi du Maroc : deux journalistes français bientôt jugés en correctionnelle

Soupçonné d’avoir fait chanter le roi du Maroc, en demandant 2 millions d’euros pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes sur le régime marocain, les journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet seront jugés à Paris en correctionnelle.

Deux journalistes français sont soupçonnés d’avoir voulu extorquer 2 millions d’euros au roi du Maroc Mohammed VI (en photo)

Ils avaient été interpellés juste après avoir scellé une transaction de deux millions d’euros pour ne pas publier des révélations embarrassantes sur la monarchie du Maroc. Les journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet seront jugés à Paris en correctionnelle pour « chantage » sur le roi Mohammed VI. Près de six ans après le début de l’affaire, des juges d’instruction parisiens ont ordonné un procès pour « chantage » pour les deux journalistes, auteurs en 2012 d’un précédent ouvrage sur le monarque chérifien, « Le roi prédateur »…[…]

 Le Royaume, défendu au cours de la procédure par Éric Dupond-Moretti, aujourd’hui ministre de la Justice, assure que la proposition émanait du journaliste, qui réclamait trois millions d’euros. Le 20 août, le Maroc déposait plainte à Paris et une enquête était ouverte. Deux autres rencontres suivaient pendant le mois d’août au cours desquelles la somme négociée était ramenée à deux millions d’euros.

L’article complet: Le Parisien

Addenda

Les enregistrements des discussions entre les journalistes français et les autorités marocaines ont été modifiés, selon une expertise française. C’est de la désinformation, c’est de l’intox”, a déclaré l’avocat Éric Dupont-Moretti, avocat du roi du Maroc.