Chartres (28) : Mohamed Souma Horo, élu meilleur apprenti cuisinier 2021 d’Eure-et-Loir

Douze apprentis cuisiniers d’Eure-et-Loir se sont affrontés, lundi 21 juin 2021, dans un concours pour élire le meilleur d’entre eux, au CFA Interpo de Chartres. Qui fera craquer le jury ? 

Comme dans Top Chef, les apprentis cuisiniers sont chacun placés derrière leur cuisine individuelle, au CFA Interpro de Chartres, ce lundi. Avec tous les ustensiles à disposition, ils se lancent pour 3h30 d’épreuves pour tenter de remporter le prix du meilleur apprenti cuisinier d’Eure et Loir, organisé et remis par l’association des cuisiniers et restaurateurs de métier d’Eure-et-Loir.

Ils sont douze, il n’y aura qu’un vainqueur. Bruno Levassort, nouveau président de l’association et gérant du restaurant Le Tripot, à Chartres, détaille le fonctionnement du concours :

Les participants sont des élèves volontaires en deuxième année de CAP cuisine. Ils ont été sélectionnés pour l’épreuve finale grâce à leur bon résultat obtenu en décembre, au concours de motivation et au CAP blanc. » – Bruno Levassort (Président de l’association des cuisiniers et restaurateurs d’Eure-et-Loir)

Ce lundi, pour l’emporter, les douze apprentis cuisiniers réalisent une entrée, un plat et un dessert, qui seront ensuite dégustés à l’aveugle et notés par six membres du jury. Bruno Levassort précise : « Nous leur avons transmis le menu il y a un mois. En entrée, ils servent un potage Julienne Darblay, en plat, un pavé de saumon grillé sauce Choron avec des pommes anglaises persillées et en dessert, des choux pâtissier Grand Marnier avec un glaçage fondant. »

Pour établir le classement, le jury fait une moyenne des notes obtenues pour chacun des plats et pour la technique.

Le concours a été créé en 1960, « certains vainqueurs font partie du jury aujourd’hui, plaisante Bruno Levassort, c’est une vraie tradition ce concours, il conclut la formation des futurs cuisiniers. »

Les participants remportent tous un trophée et des outils de cuisine. Le lauréat, lui, voit son nom gravé, à côté de ses prédécesseurs, sur les trois coupes historiques.

Après deux heures de dégustation, c’est Mohamed Souma Horo, apprenti au restaurant Les Feuillantines, à Chartres, qui remporte le concours et qui tentera, prochainement, de devenir le meilleur apprenti cuisinier de la région… et de France.

L’Echo Républicain