Chauvigny (86) : Indignation après des tags antisémites et des menaces de mort au collège, la cellule d’investigation criminelle, appuyée par trois gendarmeries, enquête

Des tags antisémites et des menaces de mort contre le principal du collège Gérard Philipe à Chavigny (Vienne) ont été découverts ce samedi 1er mai au matin. Ils étaient inscrits sur les murs du collège, donc à l’extérieur des bâtiments.Une plainte a été déposée par le principal du collège en son nom propre ainsi qu’au nom du collège. Une enquête est en cours. La cellule d’investigation criminelle de la compagnie de gendarmerie de Poitiers a fait des relevés samedi matin. Dans la journée, des agents du département sont venus effacer les tags. 

Dans un communiqué commun, la préfète, Chantal Castelnot, le président du département, Alain Pichon, et la rectrice de l’académie de Poitiers, Bénédicte Robert, ont dénoncé ces actes et apporté leurs soutient au principal. Ils assurent que le collège ouvrira bien ses portes le lundi 3 mai. Le SNPDEN de Poitiers, le syndicat des personnels de direction, dénonce des “actes odieux”. La ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances a aussi apporté son soutien.Élisabeth Moreno a dénoncé une haine qui “n’a sa place nulle part dans la République”.

Des gendarmes de Chauvigny, Saint-Julien-l’Ars et Montmorillon ont procédé aux premières constatations et la cellule d’investigation criminelle de la gendarmerie de Poitiers s’est déplacée pour effectuer des prélèvements sur les lieux. Des agents du département sont ensuite venus effacer les “inscriptions outrageantes”.

France Bleu