Cinéma : “Il mio corpo”, voyage en Sicile où cohabitent les autochtones et les migrants

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. A l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse. Tous deux ont le même désir, celui d’une vie meilleure…

Michele Pennetta est le réalisateur de “Il mio Corpo”, un documentaire tourné en Sicile, où arrive chaque année des centaines de migrants. On y découvre entre autre Stanley, un migrant nigérian, arrivé à l’âge de 16 ans. “Je voulais mettre en parallèle la survie des migrants et celle des Siciliens“. Ils ont “la même envie de fuite“, dit le réalisateur.