Cinéma : « Pour la France », le réalisateur algérien Rachid Hami revient sur la noyade de son frère, Jallal, lors d’un bizutage à Saint-Cyr

Le réalisateur Rachid Hami et l’acteur Karim Leklou sont venus présenter “Pour la France”, film en compétition officielle pour la 31e édition du festival du film de Sarlat.  Dans ce film, le réalisateur s’inspire du drame qui a touché sa famille en 2012, la mort de son petit frère, Jallal Hami, à l’école militaire Saint-Cyr pendant une épreuve d’intégration “un bahutage” dans le lexique de l’école. Sept personnes dont quatre anciens élèves ont été jugés pour homicide involontaire en 2020. 

Pour Rachid Hami, la colère ressentie à l’issue du délibéré “n’est pas dépassée” mais il a voulu faire ce film dont l’écriture a duré pendant près de sept ans pour son frère et pour tous ceux qui ont eu un parcours comme le sien. 

Le film rend hommage à cette majorité silencieuse que mon frère représente à travers son parcours et ses choix de vie, il a démontré que l’on pouvait être immigré, algérien, musulman, banlieusard et français et défendre les valeurs républicaines de démocraties et d’égalité. C’était nécessaire de donner de la voix à ceux dont on parle beaucoup mais que l’on raconte très peu”

Le réalisateur déclare vouloir casser les clichés, que ce soit pour les personnes immigrées mais aussi sur l’armée pour être “le plus juste possible […] Quand je montre mon frère qui parle mandarin, je casse 20 ans de clichés et quand je montre Laurent Laffite qui joue le directeur de l’école et qui se bat pour honorer la mémoire de son élève, je casse aussi les clichés”

Un film entre l’Algérie, la France et Taïwan 

Dans ce film, la mort de son petit frère est le point de départ et se développe ensuite toute l’histoire d’une famille algérienne qui a fui l’Algérie dans les années 90 et la violence du Front Islamique du Salut. La mère de Rachid Hami est partie enceinte avec ses deux enfants pour s’installer en France. On suit les parcours des deux aînés, Ismaël et Aïssa qui va mourir à Saint-Cyr. Ce sont deux frères très différents, entre l’Algérie, la France et Taïwan ou Aïssa effectue une partie de ses études. 

Pour interpréter ces deux frères, Rachid Hami s’est entouré de Karim Leklou qui a joué dans Bac Nord, Le Monde et à toi ou encore la série Hippocrate et de Shaïn Boumédine que l’on a vu en 2021 dans le film Placés présenté au festival de Sarlat. Les deux acteurs ont construit leur relation de frères à Taïwan d’abord “par messages pendant la quarantaine obligatoire imposée par le covid” puis ensuite lors de la découverte de ce pays.