Cinéma : “Victim”, un film slovaque qui dénonce les préjugés anti-Rroms, le racisme et les conséquences de l’immigration intra-européenne

Michal Blasko est un habitué des festivals notamment avec son film Atlantis, présenté en avant-première du 70ème Festival de Cannes 2003 etc. Blasko a reçu plusieurs prix. Le cinéaste slovaque présente son premier film Victime (Oběť) section Orizzonti de la 79e Mostra de Venise 2022.

Victim, librement inspiré de faits réels, suit Irina, une immigrée vivant en République tchèque. Lorsque son fils se retrouve à l’hôpital, il raconte à Irina et à la police qu’un groupe de Roms a perpétré l’attaque. Alors que d’autres personnes se montrent de plus en plus solidaires d’Irina, le récit de son fils sur le déroulement des événements commence à s’effondrer. Selon les réalisateurs, l’histoire reflète le climat social actuel et démontre le pouvoir des préjugés. “Avec son observation sensible et son analyse du sujet controversé de la polarisation de la société, ce projet devrait ouvrir une discussion sur la façon dont les humeurs haineuses et les préjugés peuvent conduire la société”, a déclaré le producteur slovaque Jakub Viktorín, de nutprodukcia.

A travers son film, Michal Blasko nous montre l’importance et les conséquences des préjugés mais aussi le climat social actuel avec le racisme, l’immigration entre les pays européens etc.