Colombie : Le chanteur J. Balvin s’excuse auprès des femmes noires pour son dernier clip jugé raciste

La star colombienne du reggaeton J. Balvin a présenté dimanche des excuses publiques aux “femmes et à la communauté noire” pour le clip de sa chanson “Perra”, qui met en scène des femmes noires déguisées en animaux à quatre pattes. Le chanteur a été accusé de racisme.

Avant qu’elle ne soit retirée de la plateforme YouTube, la vidéo de J. Balvin avait dépassé les 10 millions de vues

“Je veux présenter mille excuses à toutes les personnes qui se sont senties offensées, en particulier les femmes et la communauté noire”, a déclaré l’artiste dans une vidéo publiée sur son compte Instagram.

La vidéo, qui montre Balvin à côté de deux femmes noires qui rampent à côté de lui attachées par le cou avec des chaînes, a indigné les internautes ainsi que des personnalités publiques. La vice-présidente de Colombie, Marta Lucia Ramirez, a ainsi accusé le musicien de promouvoir des messages “machistes” et “racistes”.

“En guise de réponse, et évidemment par respect, j’ai retiré la vidéo [de YouTube, ndlr] il y a huit jours. Voyant qu’ils ont continué à critiquer, je suis là […] en personne”, a ajouté le chanteur de 36 ans.

Au début du clip, J. Balvin dit qu’il part pour un “monde souterrain” et apparaît ensuite comme le seul métis à la peau claire qui danse parmi des dizaines de personnes noires dans un quartier pauvre.

Avant qu’elle ne soit retirée de la plateforme YouTube, la vidéo avait dépassé les 10 millions de vues. Elle peut encore être vue sur d’autres réseaux sociaux.

Avant qu'elle ne soit retirée de la plateforme YouTube, la vidéo de J. Balvin avait dépassé les 10 millions de vues (archives). © KEYSTONE/AP Invision/GREG ALLEN

La Liberté